À qui s’adresse l’accueil de jour ?

Dans cet article

  • L’accueil de jour participe au répit de l’aidant et à la prise en charge des personnes atteintes par la maladie d’Alzheimer et maladies apparentées ou en perte d’autonomie physique.
  • Ce dispositif est proposé par des centres dédiés et des Ehpad qui accueillent les personnes âgées à la demi-journée ou à la journée.
  • Des activités encadrées par des professionnels spécialisés sont proposées pour préserver les acquis.

Une ou plusieurs journées par semaine, l’accueil de jour permet aux personnes âgées de maintenir un certain niveau d’autonomie grâce à des activités adaptées. Ces moments hors du domicile participent également à rompre l’isolement et offrent à leurs proches aidants un temps de répit.

L’accueil de jour se destine principalement aux personnes âgées atteintes de la maladie d’Alzheimer ou maladies apparentées.
Certains accueils de jour s’adressent également aux personnes atteintes d’autres maladies neuro-dégénératives (comme la maladie de Parkinson) ou aux personnes âgées en perte d’autonomie physique.

L’accueil de jour est proposé par :

Quels sont les bénéfices de l’accueil de jour ?

Limiter l'accueil de jour à un simple structure d'hébergement à la demi-journée ou à la journée serait une erreur. L'accueil de jour est un lieu de vie et de soins à part entière. En effet, ce dispositif participe activement à la prise en charge des personnes malades tout comme au répit de l'aidant.

L'accueil de jour offre un double bénéfice.
Pour les personnes âgées dépendantes, il propose :

de profiter d'un accompagnement adapté

d'entretenir leurs capacités grâce à des activités spécifiques

de tisser de nouveaux liens sociaux

de sortir de chez elles

Pour les proches, il permet :

de se libérer du temps durant une journée

d'échanger avec des professionnels spécialisés qui pourront répondre à leurs questions

de profiter d'un suivi régulier concernant l'évolution des symptômes dans le cas d'atteinte des capacités cognitives

de dialoguer avec d'autres familles dans la même situation

L'accueil de jour peut aussi être un premier pas vers un hébergement temporaire puis vers une entrée dans un établissement.

Des activités adaptées, des professionnels spécialisés

Une équipe de professionnels de différentes spécialités anime et encadre l’accueil de jour. Certaines structures offrent un accueil à la demi-journée ou à la journée. Dans ce cas, les personnes prises en charge déjeunent sur place.
Différentes activités encadrées par des professionnels formés à l’accompagnement des personnes âgées sont proposées : activités physiques, pratiques artistiques, animations, etc. Les accueils de jour qui prennent en charge les personnes atteintes par la maladie d’Alzheimer et maladies apparentées offrent des activités à visée thérapeutique assurées par des professionnels spécialisés : ateliers mémoire, ateliers de stimulation cognitive, etc.

1866
C'est le nombre de structures d'accueil de jour destinées aux personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer.

85%
sont rattachées à un Ehpad

15 %
sont autonomes

Quel coût pour l’accueil de jour ?

Le prix à la journée de l’accueil de jour est fixé annuellement par le conseil départemental pour chaque structure proposant cet accueil.

L’APA (allocation personnalisée d’autonomie) peut aider à financer le coût d’un accueil de jour.
Il est important également de se renseigner auprès de l'ensemble des organismes dont la personne âgée dépend (caisse de retraite, mutuelle, assurance, mairie...) afin de trouver éventuellement d’autres financements et ainsi réduire le reste à charge.

L’admission en accueil de jour

Pour s’inscrire dans un accueil de jour, il faut prendre contact avec les structures qui proposent ce dispositif (comme les Ehpad), compléter un dossier d’admission et généralement fournir un certificat médical (notamment pour les personnes ayant une maladie d’Alzheimer ou une maladie apparentée).
Certaines structures organisent le transport entre le domicile de la personne âgée et le centre d’accueil de jour. Toutefois, il peut être intéressant pour les proches aidants, en capacité de le faire, d'emmener de temps en temps le malade à l'accueil de jour afin de pouvoir discuter régulièrement avec les professionnels.

15 %
des accueils de jour disposent d'une plateforme d'accompagnement et de répit des aidants*.

+ de 85%
des accueils de jour assurent une prise en charge du transport des personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer entre leur domicile et l’accueil de jour.

* Les plateformes d’accompagnement et de répit ont été créées à l’origine pour aider les proches accompagnant une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer. Depuis, elles ont étendu leur soutien à l’ensemble des proches accompagnant une personne âgée en perte d’autonomie quelle que soit sa maladie. Il en existe aujourd’hui plus d’une centaine en France.
Source : Fondation Médéric Alzheimer, enquête nationale 2015 sur les dispositifs

Partagez cet article