Comment la réserve sanitaire épaule-t-elle les Ehpad ?

Au cœur de l’épidémie de Covid-19 et si vous résidez en Ehpad, vous avez peut-être croisé de nouveaux visages parmi le personnel qui vous entoure chaque jour. Il s’agit des professionnels volontaires de la réserve sanitaire, venus prêter main forte aux équipes habituelles et être à vos côtés.

La réserve sanitaire, qu’est-ce que c’est ?

Créée en 2007 suite à l’épidémie de Chikungunya à la Réunion, la réserve sanitaire regroupe des professionnels volontaires du secteur de la santé : médecins, infirmiers, psychologues, ingénieurs sanitaires, secrétaires médicaux, cadres hospitaliers, etc. Ils sont mobilisables à tout moment par le ministère de la Santé ou les agences régionales de santé (ARS) pour prêter main forte aux équipes des hôpitaux et des Ehpad lors d’une crise de grande ampleur comme une épidémie, une canicule ou une catastrophe naturelle.

Combien de volontaires composent la réserve sanitaire ?

Selon l’agence Santé publique France, plus de 19 000 professionnels ont rejoint la réserve sanitaire depuis le mois de mars pour lutter contre le Covid-19. Ce qui porte le nombre d’inscrits à 40 000 personnes ! Mais ces chiffres sont trompeurs. Santé publique France rappelle en effet que seuls 3 800 professionnels ont complété intégralement leur dossier et sont considérés comme engagés.

Tous les réservistes volontaires ne sont pas appelés pendant une crise. 900 professionnels de la réserve sanitaire sont actuellement sur le terrain, principalement en Île-de-France et dans le Grand Est. Un record pour la réserve sanitaire. En 2019, par exemple, seuls 413 inscrits étaient partis en mission.

900 professionnels de la réserve sanitaire sont actuellement sur le terrain

Quel est son rôle dans les Ehpad ?

Les personnes âgées sont un public fragile, vulnérable face au virus. Ce n’est donc pas un hasard si, au sein de la réserve sanitaire, infirmières et infirmiers avec expérience en Ehpad figurent parmi les professions plébiscitées. Dès le mois de mars, le docteur Philippe Juvin, chef du service des urgences de l'hôpital européen Georges-Pompidou à Paris, militait pour que « la réserve sanitaire soit rapidement envoyée dans les Ehpad ».

En Île-de-France, par exemple, où quasiment les 700 établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes recensent des personnes infectées, les effectifs se sont réduits en raison des arrêts maladies. Pour compenser ces absences la préfecture indique qu’un millier de personnes, en partie recrutées dans la réserve sanitaire, ont été affectées dans certains Ehpad. Autre exemple, à Mauguio, près de Montpellier, les personnels sont soutenus par une équipe de la réserve sanitaire pour assurer la prise en charge de l’ensemble des personnes âgées hébergées, en assurant un lien régulier avec leurs familles.

Lorsqu’ils sont sollicités, les réservistes peuvent remplir des missions variées :

  • soutien à la campagne de test de dépistage Covid-19 des résidents et du personnel,
  • soutien aux aides-soignantes pour la toilette,
  • soutien au personnel soignant pour perfuser les malades qui en ont besoin,
  • renforcer l’astreinte des infirmières de nuit,
  • accompagner les Ehpad dans le recrutement de soignants supplémentaires.

Une aide précieuse pour tous les professionnels engagés au quotidien dans la gestion de l’épidémie.


Renforts-Covid, une plateforme d’aide supplémentaire

En parallèle de la réserve sanitaire, plus de 5 500 inscrits (sur 20 000) ont déjà apporté leur aide via la plateforme #Renforts-Covid mise en place par les agences régionales de santé (ARS).


Source : L’agence Santé publique France.
La réserve sanitaire - Un renfort en cas de situations sanitaires exceptionnelles.
Rubrique « vrai ou faux » de la page Facebook de la réserve sanitaire.

Cet article en synthèse

  • Depuis 2007, les volontaires de la réserve sanitaire renforcent le système de soins français en cas de crise sanitaire majeure.
  • 900 volontaires apportent leur aide et leur expertise sur le terrain, notamment dans les Ehpad, pour faire face aux conséquences de l’épidémie de Covid-19.
  • Ils assurent la continuité de la prise en charge des personnes âgées hébergées ou participent à la campagne de dépistage des résidents et des personnels.

Partagez cet article