Comment se déplacer quand la perte d’autonomie s’installe ?

Les personnes âgées sont souvent confrontées à des difficultés quand il s’agit de se déplacer, même tout près de leur domicile. Il existe pourtant des solutions de transport adaptées pour remédier à ce problème du quotidien.

Des départements et des communes mobilisés pour leurs aînés

Conscients que le transport peut vite devenir un casse-tête lorsqu’on prend de l’âge, certains départements et communes ont mis en place des solutions pour faciliter les déplacements de proximité. Leurs prix sont souvent raisonnables. Il faut toutefois remplir certains critères d’éligibilité. Parmi ces solutions, on trouve notamment du transport individuel sur demande (taxi ou taxi collectif) et des navettes pour se déplacer jusqu'aux marchés ou aux centres commerciaux. Des cartes de transport en commun à prix préférentiel voire gratuites (sous conditions de ressources) existent également pour ceux qui restent relativement mobiles.

Le conseil départemental et/ou le centre communal d’action sociale peuvent communiquer les renseignements nécessaires aux personnes qui souhaiteraient bénéficier de ce type de service.

Le transport par les organismes de services à la personne

Les prestations proposées par ces organismes consistent à accompagner la personne de son domicile jusqu'à la destination choisie. Elles s’adressent donc plus particulièrement aux personnes en perte d’autonomie physique (celles qui ont besoin d’un fauteuil roulant par exemple) ou qui éprouvent des difficultés à s’orienter.

Les organismes proposant ce type de service sont répertoriés dans l’annuaire des services à la personne

Les dispositifs ciblés de la SNCF et de l’Agirc-Arrco

Avec Accès plus, la SNCF propose un service gratuit d’accueil en gare et d’accompagnement jusqu'au train. Cette prestation est dédiée aux personnes :

  • titulaires d’une carte d’invalidité,
  • détentrices d’une carte pensionné - réformé de guerre,
  • possédant une carte de priorité,
  • se présentant en gare avec leur fauteuil roulant.

Il est nécessaire de se présenter à la gare au moins 30 min avant le départ du train muni de son billet. L’agent de la gare conduit alors la personne jusqu’à son train et l’installe à sa place. Le service prévoit le portage d’un seul bagage de 15 kg maximum. Le chef de bord est prévenu et veille au bon déroulement du voyage. Lorsque le train est arrivé à destination, un agent vient chercher la personne à sa place et la conduit à un point de rendez-vous en gare ou l’accompagne à bord d’un autre train en cas de correspondance.
Pour bénéficier d’Accès Plus, il faut se faire connaître a minima 48 h avant le départ.

 

 

L’Agirc-Arrco propose, quant à elle, le dispositif Sortir Plus à ses retraités pour faciliter la sortie du domicile (faire des courses, aller chez le coiffeur ou le médecin, rendre visite à des amis ou de la famille, etc.) et maintenir le lien social le plus longtemps possible. Sortir Plus s’adresse aux personnes de plus de 80 ans qui vivent chez elle.

Ce service prend la forme de chèques emploi service universels (CESU) nominatifs, attribués par les caisses de retraite complémentaire. Chaque chéquier, envoyé au domicile de la personne âgée, a une valeur de 150 € et comprend 10 chèques de 15 € chacun. Une participation financière de 15 € pour le 1er chéquier, de 20 € pour le 2e chéquier et de 30 € pour le 3e chéquier est demandée. Chaque personne peut bénéficier de trois chéquiers maximum par an. Ils sont valables une année civile et utilisables jusqu’à la fin janvier de l’année suivante.

Cet article en synthèse

  • Des solutions adaptées existent pour les déplacements de proximité des personnes en perte d’autonomie.
  • Départements, communes ou services à la personne proposent des dispositifs qui permettent de favoriser la sortie du domicile et de maintenir le lien social.

Partagez cet article