Les GIR, une nomenclature pour évaluer la dépendance

Déterminé par la grille AGGIR, le GIR (‘Groupe Iso-Ressources’) correspond au niveau de dépendance de la personne âgée et permet de décider des solutions à mettre en place pour pallier son manque d’autonomie (aides familiales, services d’aide professionnelle ou entrée en maison de retraite). Le point en chiffres.

6 GIR c’est le nombre de groupe qui figure dans la grille AGGIR. À travers une série de questions, celle-ci évalue l’appartenance de la personne âgée à l’un des groupes et permet ainsi le calcul du montant de l’allocation personnalisée d’autonomie (APA) ou des aides des caisses de retraite. Seuls les quatre premiers degrés de la grille AGGIR permettent de bénéficier de l’APA.

 

 

GIR 1 : il regroupe les personnes immobilisées au lit ou au fauteuil et dont les facultés physiques et psychiques sont totalement altérées. L’aide ou la présence d’intervenants est indispensable.

En 2019, le montant maximum de l’APA en GIR 1 s’élève à 1 737,14 €.

GIR 2 : il concerne les personnes immobilisées au lit ou au fauteuil et/ou dont les facultés psychiques sont altérées. Elles ont besoin d’aide pour la majorité des actes de la vie quotidienne, ainsi qu’une surveillance constante.

En 2019, le montant maximum de l’APA en GIR 2 s’élève à 1 394,86 € (à domicile).

GIR 3 : ce sont les personnes qui conservent leurs facultés mentales, mais dont l’autonomie motrice n’est pas totale. Elles ont besoin plusieurs fois par jour d’une assistance pour leurs soins corporels.

En 2019, le montant maximum de l’APA en GIR 3 s’élève à 1 007,83 € (à domicile).

GIR 4 : dans ce groupe, les personnes sont incapables de sortir seules, mais peuvent se déplacer dans leur domicile, une fois levées. Elles ont besoin d’une aide ou d’une stimulation pour la toilette et l’habillage, mais s’alimentent seules en général.

En 2019, le montant maximum de l’APA en GIR 4 s’élève à 672,26 € (à domicile).

GIR 6 : le dernier niveau de la grille AGGIR concerne les personnes autonomes.

GIR 5 : ce degré de la grille AGGIR comprend les personnes qui se déplacent chez elles, s’alimentent et s’habillent seules, mais qui ont besoin d’une assistance occasionnelle pour la toilette et les tâches domestiques.

1,4 million de personnes âgées (60 ans ou plus) ont bénéficié des aides sociales des départements en 2016.

5,8 Md€, c’est le montant que représente l’APA, soit les neuf dixièmes des aides sociales des départements. Le reste est consacré à l’aide sociale à l’hébergement (ASH), à l’accueil chez des particuliers ou aux aides ménagères.

 

 

 

757 400 personnes sont concernées par l’APA à domicile

 

 

 

59 % de l’ensemble des bénéficiaires de cette allocation sont globalement moins dépendants que ceux en établissement et classés en GIR 4, contre 23 % pour les allocataires vivant en établissement.

19 % sont très dépendants et classés en GIR 1 ou 2, contre 59 % en établissement.

22 % sont classés en GIR 3 contre 18 % en établissement.

Les bénéficiaires de l’APA perçoivent en moyenne cette prestation pendant 3 ans et demi. Les hommes en bénéficient en moyenne un an de moins que les femmes.

 

Partagez cet article