L’Hospitalisation à Domicile (HAD), comment ça se passe ?

L’HAD est une alternative intéressante à l’hospitalisation conventionnelle car de plus en plus de traitements peuvent être effectués en dehors de l’hôpital. Vos soins sont alors orchestrés par un médecin coordonnateur en lien avec votre médecin généraliste et l’ensemble des professionnels qui interviennent à votre domicile.

Une pré-admission, comme à l’hôpital

Comme pour une hospitalisation conventionnelle, certaines formalités administratives sont incontournables en amont d’une HAD. Dans la plupart des cas, une infirmière coordinatrice visite votre domicile pour réaliser une évaluation médicale, paramédicale et sociale. Il va s’agir, notamment, de contrôler que votre logement permet de recevoir les soins dans de bonnes conditions. Il faudra, peut-être, déplacer des meubles pour installer un lit médicalisé, ou pour permettre le passage d’un fauteuil roulant.

L’admission et l’installation

Suite à la mise en relation de votre médecin traitant et du médecin coordonnateur de l’HAD, le matériel médical est livré et installé à votre domicile. Cela peut-être un lit médicalisé, un appareil de perfusion, un respirateur, etc. Les produits pharmaceutiques et consommables nécessaires à l’établissement de vos soins sont également régulièrement procurés. Un espace est parfois nécessaire pour stocker ces colis volumineux.

Le bon déroulement des soins

Il implique la bonne coordination du médecin traitant, du médecin coordonnateur de l’HAD, de l’infirmière de coordination et des autres intervenants que sont, par exemple, l’aide-soignant et le kinésithérapeute. Ces professionnels sont des salariés de l’HAD ou des libéraux. En toute logique, comme à l’hôpital, vous ne pouvez pas choisir le soignant qui vient s’occuper de vous. En cas d’incompatibilité, vous devez en parler à votre médecin référent.

Vous n’êtes jamais livré à vous-même

Une permanence téléphonique vous assure une liaison avec un infirmier 7 j/7, 24 h/24. Selon la situation, il transfère l’appel à un médecin pour une prise de décision rapide. Il peut aussi décider, en fonction de la gravité, de déclencher une intervention à domicile. Dans tous les cas, un retour à l’hôpital est toujours possible, voire parfois nécessaire, soit parce que votre état se dégrade, soit pour réaliser des examens complémentaires.

Et quand vient le temps de la sortie

Selon votre cas, le médecin traitant organise votre « sortie » de l’HAD en liaison avec les Services polyvalents d’aide et de soins à domicile (SPASAD). Ils apportent à la fois un accompagnement dans les actes de la vie quotidienne et des soins aux personnes prises en charge. Ils regroupent des services qui assurent les missions d'un service de soins infirmiers à domicile (SSIAD) et les missions d'un service d'aide et d'accompagnement à domicile (SAAD). Votre sortie peut aussi être coordonnée avec l’hôpital ou le réseau de soins palliatifs.

Cet article en synthèse

  • L’HAD fait l’objet d’une une évaluation médicale, paramédicale et sociale au domicile.
  • Le matériel et les consommables nécessaires aux soins sont livrés au domicile.
  • Le médecin et l’infirmière coordonnatrice de l’HAD assurent la liaison avec le médecin traitant et le personnel soignant.

Partagez cet article