Village Landais Alzheimer : une approche innovante

Début 2020, le Village Landais Alzheimer accueillera 120 résidents, dont 10 de moins de 60 ans, accompagnés par 120 salariés et 120 bénévoles. À rebours de l’accompagnement habituellement proposé aux malades d’Alzheimer, cette expérimentation unique en France offre aussi un moyen de soulager les aidants.

Une structure entièrement ouverte et des thérapies alternatives, telle est la vocation du futur Village Alzheimer à Dax (Landes), dont la construction devrait s’achever fin 2019.

Une approche originale de l’accompagnement des malades

  • Inspiré du site d’accueil pour malades d’Alzheimer De Hogeweyk aux Pays-Bas, le futur Village Landais se base sur un accompagnement innovant, social plutôt que médical, et centré sur la personne.
  • Ici, ni ambiance d’hôpital, ni traitements médicamenteux, ni blouse blanche, ni barrière : sur un terrain de 5 hectares à deux pas du centre-ville, le village est divisé en 4 quartiers répartis autour d’une place centrale. Dans la bastide principale, plusieurs lieux de vie et des commerces (supérette, salon de coiffure, restaurant, etc.) favoriseront le lien social et constitueront une thérapie extraordinaire pour les malades.
  • Les activités thérapeutiques proposées auront pour objectif de préserver au mieux les capacités cognitives et pratiques des résidents. Une attention particulière sera portée aux compétences de chaque malade afin d’éviter les situations d’échec.
  • Sur les 120 salariés, le village dénombrera environ 90 soignants. La nuit, les résidents devraient pouvoir compter sur une permanence d’infirmière et quatre aides-soignantes. De la domotique sera prévue en appui de cet encadrement (capteurs pour détecter un lever par exemple). Cinq animateurs viendront compléter l’équipe. Ils auront notamment pour mission de bien connaître les envies et les goûts des résidents.

Un lieu de recherche et d’innovation

  • Le Village Alzheimer accueillera également un Centre Ressources pour la recherche. Associant spécialistes français de la maladie d’Alzheimer et formation des professionnels de la santé et de la gestion médico-sociale, sa vocation sera de diffuser les meilleures pratiques thérapeutiques.
  • Cette structure de recherche permettra également de comparer ses résultats avec ceux des méthodes traditionnelles dans le but de trouver de nouvelles solutions pour ralentir la progression des lésions.
  • Enfin, les autres établissements ou les services de maintien à domicile pourront y trouver une aide dans l’accompagnement ou de nouveaux modèles de prise en charge.

Un espoir pour les malades et les aidants

  • Au Village Landais, les personnes démentes vont pouvoir mener une vie active. Elles y trouveront une forme d’intégrité, sociale et humaine, offrant un réel répit pour les aidants.
  • La proximité avec le centre-ville favorisera les échanges entre l’intérieur et l’extérieur du Village permettant de faire évoluer le regard porté sur la maladie.
  • L’une des maisonnées du Village propose un accueil de jour de 12 places offrant aux aidants un temps de repos et d’échange.
  • Avec un tarif à la journée fixé à 60 euros (équivalent du prix médian en Ehpad) et alors que plus de 200 000 nouveaux cas sont diagnostiqués chaque année, cette structure, susceptible d’accueillir d’autres pathologies neurologiques, devrait rapidement intéresser d’autres villes.

Une sélection délicate des résidents

  • Les résidents du village seront tous atteints de démence au sens large et issus du département, à l’exception des moins de 60 ans qui pourront venir de toute la région.
  • Tous les GIR devraient en théorie être acceptés mais une grande vigilance sera apportée lors de la sélection des profils. Les activités proposées doivent en effet être pertinentes pour l’ensemble des résidents.

En savoir plus :

https://villagealzheimer.landes.fr/

Cet article en synthèse

  • Début 2020, le Village Landais Alzheimer accueillera 120 résidents, dont 10 de moins de 60 ans.
  • Cette structure favorise les thérapies alternatives et propose un accompagnement valorisant les capacités restantes des malades.
  • Lieu d’innovation, le Village Alzheimer accueillera également un centre de recherche et de formation. L’objectif est de trouver de nouvelles solutions pour ralentir la progression de la maladie.

Partagez cet article