La téléconsultation médicale : le bilan un an après

Le 15 septembre 2019, cela fera un an que la téléconsultation est prise en charge par l’Assurance maladie, au même titre qu’une consultation classique. Si la pratique semble en plein essor depuis le début de l’année, quel bilan peut-on en tirer ?

Un premier bilan chiffré

7 939 actes de téléconsultations médicales
remboursés par l’Assurance maladie en 6 mois (15/09/18 au 17/03/19)
• 200 actes/semaine en 2018
• 700 actes/semaine depuis février 2019

La pratique des actes de téléconsultation :
• 40,2 % : médecins généralistes
• 32,2 % : médecins spécialistes
• 19,9 % : centres de santé
• 7,7 % : établissements de santé

La perception des patients

Enquête réalisée en janvier 2019 par Harris Interactive pour Livi (Centre de téléconsultation médicale)

86 % des Français ont entendu parler de la téléconsultation médicale
• 94 % chez les 50 ans et plus
• 93 % chez les plus diplômés

Pour eux, la téléconsultation médicale c’est :
• Pratique
• Rapide
• Une solution au problème des “déserts médicaux”

La connaissance de la téléconsultation médicale est à améliorer
• 59 % savent globalement de quoi il s’agit
• 37 % seulement se sentent bien informés sur cette pratique

Chez les personnes qui connaissent la téléconsultation médicale, les plus âgés se montrent mieux informés :
• 84 % savent qu’elle est réalisée par un médecin diplômé
• 73 % qu’elle est remboursée par la Sécurité sociale
• 70 % qu’elle permet d’obtenir une ordonnance médicale
• 69 % qu’elle permet d’obtenir et réaliser un rendez-vous médical en quelques minutes
• 36 % considèrent qu’elle a la même valeur qu’une consultation classique

Le prix de la téléconsultation médicale :
• 59 % seulement savent que la téléconsultation est réalisée au même tarif qu’une consultation classique

La téléconsultation est perçue comme une solution possible pour pallier certaines des difficultés actuelles du système de santé.
• Pour 81 % elle permet de consulter un médecin plus facilement
• Pour 73 % elle permet de lutter contre les déserts médicaux. Les personnes habitant en zone rurale sont plus réservées (65 %)
• Pour 72% c’est une alternative aux services d’urgences des hôpitaux

La téléconsultation bénéficie d’une bonne image et 63 % se déclarent favorables à son développement. Pourtant, 52 % seulement se disent prêt à consulter maintenant !

Ce qui motive le plus les patients à faire appel à la téléconsultation médicale :
• 72 % : un conseil médical
• 71 % : le renouvellement d’une ordonnance
• 66 % : l’indisponibilité du médecin traitant
• 66 % : un problème de santé jugé peu grave

Les principaux freins à la téléconsultation médicale :
• 72 % regrettent l’impossibilité de se faire ausculter directement par le médecin
• 36% éprouvent une frustration de ne pas avoir un contact direct avec le praticien
• 29% ont le sentiment d’être moins bien pris en charge que lors d’une consultation classique
• 22% n’aiment pas le fait de ne pas choisir son médecin

Partagez cet article