Le service civique, une solution face à l’isolement en Ehpad

Douloureusement vécu en période de crise sanitaire, le sentiment d’isolement en Ehpad est un véritable fléau. Le recours plus régulier au service civique pourrait pallier ces situations qui fragilisent les seniors.

Les rencontres intergénérationnelles favorisent la création de nouveaux liens sociaux et sont bénéfiques pour la santé des seniors. C’est dans ce cadre que de plus en plus d’Ehpad ouvrent leurs portes aux volontaires du service civique.

Un engagement citoyen au service de l’intérêt général

Créé en 2010, le service civique se destine aux jeunes âgés de 16 à 25 ans (jusqu’à 30 ans pour les personnes en situation de handicap) qui souhaitent s’engager au service de la collectivité. Ce dispositif s’appuie sur le volontariat pour des missions reconnues d’utilité publique (durée de 6 à 12 mois). Une indemnité de 460 € est versée par l’agence nationale du service civique avec une contribution minimale de 100 € par l’organisme d’accueil.

Les missions proposées dans le cadre du service civique concernent de nombreux secteurs : environnement, éducation et culture, mémoire et citoyenneté, santé, solidarité… Depuis plusieurs années, les établissements médico-sociaux, comme les Ehpad, sont encouragés à proposer des missions.

Accessible sans condition de diplôme, le service civique permet aux jeunes de gagner en confiance, de développer des compétences et de réfléchir à leur avenir professionnel tout en s’engageant au service de l’intérêt général.

Des moments forts d’échanges et de partage

Déployé en Ehpad, ce dispositif vise différents objectifs : développer les solidarités intergénérationnelles, améliorer les conditions de vie des résidents, permettre à des jeunes de découvrir un métier, un lieu de travail ainsi qu’une population en situation de dépendance.

Ces jeunes volontaires sont en effet amenés à intervenir pour l’accueil des nouveaux arrivants, l’accompagnement au cours des sorties et activités, l’aide au repas, la création d’ateliers, la participation à l’aménagement de la résidence…

Les témoignages recueillis lors de ces moments partagés confirment que ces missions favorisent le lien social et permettent de renouveler le regard des jeunes sur le handicap, la dépendance mais aussi sur les Ehpad. Pour les résidents, il s’agit d’une véritable ouverture sur l’extérieur. Ces échanges conviviaux leur apportent également du réconfort et atténuent leur sentiment d’isolement.

Cet article en synthèse

  • Le service civique se destine aux jeunes (16-25 ans) qui souhaitent s’engager au service de la collectivité.
  • Les Ehpad sont encouragés à proposer des missions dans le cadre du service civique.
  • Ce dispositif améliore les conditions de vie des résidents et permet aux jeunes de mettre en œuvre de nouvelles solidarités intergénérationnelles.

Partagez cet article