(Bien) vivre avec l’arthrose

L’arthrose est la première maladie articulaire en France. Synonyme de douleurs quasi-chroniques, cette affection est pour certains très handicapante. Mais avoir mal aux articulations n’est pas inéluctable. Des solutions existent pour soulager la douleur et mieux vivre au quotidien.

Reconnaître la maladie

La première démarche est d’admettre la réalité de cette affection, bien comprendre ses causes et ses symptômes. L’arthrose, liée à des contraintes mécaniques excessives, dégrade les cartilages et altère les articulations, pièces essentielles au mouvement du corps. À chaque fois qu’on sollicite la « mécanique », elle déclenche des messages de douleur. Pour confirmer le diagnostic, votre médecin peut prescrire une radio et vous orienter vers un rhumatologue ou un spécialiste de la rééducation. Simultanément, il est utile de sensibiliser l’entourage à votre maladie, expliquer à quel point celle-ci peut être handicapante et mérite de l’attention.

Plusieurs façons de soulager la douleur

Ne pas mésestimer la douleur, principale incidence de la maladie, c’est savoir l’évaluer (connaître les cycles, les poussées, ce qui l’accentue) et bien sûr la traiter avec la juste dose d’antalgiques et d’anti-inflammatoires. Les anti-inflammatoires non stéroïdiens en crème ou en gel ont fait preuve de leur efficacité, avec peu d’effets secondaires.

Pour choisir le traitement le mieux adapté, contactez votre médecin ou encore un centre anti-douleur. Le site de l’AFLAR (Association française de lutte antirhumatismale) met à disposition la liste des Centres d’Évaluation et de Traitement de la Douleur (CETD).

Plantes, infiltrations, orthèses

Le recours aux plantes peut calmer la douleur naturellement. Par exemple l’harpagophytum (ou griffe-du-diable), que l’on trouve en pharmacie sous forme de gélules ou de gel (mais elle ne doit pas être prise en même temps qu’un anti-inflammatoire ou en cas d’ulcère gastrique). Autres exemples : la reine-des-prés et le saule blanc.

Lorsque l’arthrose est localisée sur une seule articulation, les infiltrations évitent la consommation de médicaments. Enfin, des orthèses rigides ou souples mettent l’articulation (du poignet, par exemple) au repos.

La prothèse

Lorsque la maladie devient trop handicapante au quotidien, il reste l’option de l’opération chirurgicale. En France, 136 000 prothèses de hanches et 100 000 prothèses du genou ont été posées en 2017 selon la CPAM. Ces prothèses soulagent pour plus de 20 ans.

 

 

Et demain ?

Les chercheurs travaillent sur un pansement qui, appliqué sur l’articulation, serait capable de réparer la lésion du cartilage. Une technique testée avec succès sur des animaux par l’Inserm et l’Université de Strasbourg. La commercialisation n’est pas attendue avant 5 à 10 ans.

Chaud et froid

Le froid (compresse glacée) permet de réduire l’inflammation et diminuer l’afflux sanguin dans les articulations. Par ailleurs, un bain chaud ou le fait de se pelotonner au chaud peut vous aider à vous détendre, mais mieux vaut éviter de mettre une source de chaleur directement sur la zone inflammée. Autre technique envisageable, le massage des zones endolories à l’aide d’huiles essentielles (demandez conseil à votre pharmacien).

De la sophrologie, de l’acupuncture…

Il est possible de gérer la douleur grâce à des techniques telles que la méditation ou la sophrologie. Par des techniques de relaxation du corps et de l’esprit (respiration, recours à des images mentales…), la sophrologie permet au patient d’isoler et d’apprivoiser la douleur. Les sophrologues enseignent en général à leurs patients des exercices à pratiquer à domicile. Lors d’une poussée inflammatoire, l’acupuncteur peut soulager la douleur, améliorer la mobilité et détendre les contractures à l’aide de ses aiguilles.

 

Sources :
www.aflar.org
www.sante.lefigaro.fr
SantéSources : Arthrose, arthrite: quelles différences?
www.inserm.fr
Magazine Dr. Good ! Dossier : « Articulations : prévenir et soulager arthrose et douleurs ». octobre 2019

Cet article en synthèse

  • Synonyme de douleurs quasi-chroniques, l’arthrose est pour certains très handicapante.
  • Des traitement médicaux existent pour soulager la douleur (traitements anti-inflammatoires, infiltrations, prothèses).
  • Des solutions plus douces sont également envisageables : sophrologie, acupuncture, plantes, etc.

Partagez cet article