Existe-t-il une alimentation qui retarde le vieillissement ?

C’est prouvé, l’alimentation a une influence indiscutable sur notre santé. Bien sûr, il n’y a pas de recette miracle… le vieillissement est inéluctable ! Mais adopter certains réflexes au quotidien en composant son assiette peut aider à ralentir sa progression.

Il n’existe aucun régime qui permet d’arrêter le processus de vieillissement. En revanche, une alimentation adaptée peut aider à bien vieillir. Équilibrée et constituée de produits de qualité, notre assiette peut ralentir les effets du temps. En revanche, si elle est pauvre en bons nutriments, elle les accentue.

Quel est le rôle de l’alimentation dans le processus de vieillissement ?

À partir d'un certain âge, les systèmes d'autoréparation de notre organisme ne sont plus aussi efficaces. Si la génétique a une grande part de responsabilité dans ce processus, certains de nos comportements peuvent l’accélérer : l'exposition au soleil, le tabagisme, la consommation d'alcool, la sédentarité, le stress… et les erreurs alimentaires.

L’alimentation joue en effet plusieurs rôles essentiels :

  • elle apporte à l'organisme les nutriments, vitamines, oligoéléments et minéraux dont il a besoin pour son fonctionnement physiologique ;
  • elle participe au fonctionnement du système immunitaire ;
  • elle aide le corps à se débarrasser des toxines qui, en l'encrassant, peuvent accélérer le vieillissement ;
  • elle peut favoriser ou au contraire contrer l'inflammation chronique, accélérateur de vieillissement et facteur impliqué dans de nombreuses maladies chroniques ;
  • elle apporte des substances protectrices qui vont aider le corps à lutter contre le phénomène d'oxydation à l’origine du vieillissement des cellules.

L'impact de l'alimentation sur le vieillissement se fait sur :

  • la qualité des aliments : une alimentation variée, équilibrée et saine a fait la preuve de ses bienfaits sur le fonctionnement de notre organisme. On sait désormais qu'une alimentation riche en fruits et légumes et en aliments simples (céréales complètes, poisson, huiles végétales première pression à froid...) préserve notre corps.
  • la quantité : une alimentation déséquilibrée et trop abondante malmène notre organisme. Il peut, paradoxalement, se retrouver dénutri alors qu’il est suralimenté. Nos organes, sollicités de façon excessive et mal nourris, ne peuvent alors plus jouer leur rôle correctement.

Quels sont les aliments à privilégier ?

Les légumes et les fruits doivent évidemment être en bonne place à chaque repas car ils participent à nous protéger contre les maladies cardiovasculaires et les cancers. La recommandation actuelle est de 5 portions de fruits et de légumes par jour, soit environ 300g de fruits et 400 à 500g de légumes. Pour les fruits, le plus simple est de terminer chaque repas avec une portion de fruits et/ou d'en consommer dans la matinée ou l'après-midi en collation. Quant aux légumes, la solution la plus pratique est de manger de la soupe. Il y a tant de diversité dans les légumes que les recettes ne manquent pas. Les légumes surgelés nature sont aussi une bonne option car ils conservent leurs qualités nutritionnelles.

On sait aussi que l'huile d'olive est à privilégier car elle est bénéfique pour le système cardiovasculaire et protège de certains cancers. L’ail est également un bon aliment pour la santé car il est riche en antioxydants, utiles pour prévenir les maladies liées au vieillissement.

Le poisson, la mâche et l’huile de colza ont pour point commun leur richesse en oméga-3. Ces précieux acides gras polyinsaturés auraient une influence bénéfique contre les maladies cardiovasculaires, les cancers mais aussi l'arthrose et même la maladie d’Alzheimer.

Le yaourt possède quant à lui un double intérêt. Il contribue à maintenir une flore intestinale performante donc un système immunitaire qui fonctionne bien. Et sa teneur en calcium permet de prévenir l'ostéoporose, maladie qui fragilise les os et qui s'installe souvent vers la soixantaine.

Enfin, n’oublions pas l'eau car il est essentiel d’être bien hydraté. Plus on vieillit, moins la sensation de soif se fait ressentir. Il faut donc être vigilant. Il est recommandé de boire en moyenne 1 litre et demi d’eau par jour. En cas de fortes chaleurs ou d’efforts importants, la consommation d’eau peut passer à 2 litres par jour.

Cet article en synthèse

  • Aucun régime ne peut arrêter le processus de vieillissement.
  • Une alimentation adaptée peut aider à bien vieillir et à préserver notre corps.
  • Une alimentation déséquilibrée et trop abondante peut conduire à la dénutrition et malmener notre organisme.

Partagez cet article