La maladie de Horton, plus fréquente chez les personnes de plus de 50 ans

La maladie de Horton est une atteinte inflammatoire des artères, notamment l’artère temporale. C’est pourquoi nous parlons communément d’artérite temporale. C’est la plus habituelle des maladies du type vascularité systémique en France.

75-80 ans
c’est l’âge où la maladie est la plus fréquente.

2/3
des malades
sont des femmes

 


 

50 %
des cas de maladie de Horton
sont associés à une autre
maladie inflammatoire :

la pseudopolyarthrite
rhizomélique, responsable
de douleurs inflammatoires
au niveau des épaules
et/ou des hanches.

 

75 %
des cas de maladie de Horton
sont confirmés par une biopsie
de l’artère temporale
qui reste l’examen
de référence.

 

18 à 24 mois
c’est la durée du traitement
médicamenteux, à base
de corticoïdes. S’il est prescrit dès
l’annonce du diagnostic,
les symptômes vont
diminuer rapidement.

 


 


20 à 30 % 
des patients présentent des signes
visuels dus à une neuropathie
optique ischémique pouvant
conduire à une cécité.

 


 

5 %
des personnes atteintes
de la maladie de Horton
vont faire un accident
vasculaire cérébral (AVC)

 


Environ 50 %
des malades vont rechuter, la maladie de Horton étant
une maladie chronique et son évolution variable.

Sources :
- AFLAR : Association française de lutte anti-rhumatismale
- Site des maladies rares : Orphanet
- Encyclopédie Orphanet

Partagez cet article