La perte d’appétit pourrait être d’origine hormonale

Avec l'âge, l'appétit a tendance à diminuer jusqu'à parfois disparaître. Une étude récente publiée dans la revue médicale Appetite donne une nouvelle explication à ce phénomène. Il s'agirait d'une hormone qui modifierait chez les seniors l'envie de manger.

Les seniors n'ont plus faim

La perte d'appétit est un symptôme souvent observé chez la personne âgée. Ce que l’on appelle couramment l'anorexie du vieillissement est, la plupart du temps, imputé à un fonctionnement ralenti de l'organisme mais aussi, parfois, à la douleur ou à un état dépressif fréquent chez le senior isolé. Ce problème, lorsqu’il est récurrent, peut entraîner une sous-nutrition dangereuse pour la personne concernée : perte musculaire, moins bonne cicatrisation des plaies, donc plus d’hospitalisations et de mortalité.

Une étude pour mieux comprendre

Les chercheurs de l'Université de Plymouth au Royaume-Uni ont mené une étude en 2016 pour comprendre les mécanismes de la perte d'appétit chez les seniors. Deux hormones ont été considérées : l’hormone peptide YY qui génère la sensation de satiété, et l’hormone ghréline qui stimule l’appétit. L’objectif était de déterminer s'il existait des différences dans la libération et la concentration de ces hormones gastro-intestinales entre les jeunes et les personnes plus âgées.

Augmentation de la concentration d'une hormone

Les résultats de cette étude menée sur un échantillon de 31 personnes âgées de 21 à 92 ans ont mis en évidence que la concentration sanguine de peptide YY a augmenté de façon notable chez les seniors de plus de 80 ans alors que, en revanche, le taux de ghréline est resté stable. Le taux de peptide YY semble donc en lien direct avec la perte d’appétit.

Des résultats à confirmer

Cette première étude ouvre une nouvelle piste intéressante pour combattre l'anorexie du vieillissement et la dénutrition des personnes âgées. Pour autant, d’autres devront être réalisées sur un plus grand nombre de seniors afin de confirmer les résultats.

Cet article en synthèse

  • La perte d’appétit chez les seniors est un phénomène habituel pouvant conduire à la sous-nutrition.
  • La première étude concernant les mécanismes de la perte d'appétit chez les seniors a été menée par l'Université de Plymouth en Angleterre.
  • Les résultats démontrent que les seniors ont une concentration anormale de l’hormone peptide YY dont la fonction est de générer la satiété.

Partagez cet article