La téléconsultation est plébiscitée

Avec la pandémie de la Covid-19, et la situation exceptionnelle que nous vivons depuis le mois de mars 2020, la téléconsultation est entrée dans le quotidien des Français. Une étude récente* donne un éclairage précis sur cette nouvelle pratique médicale.

Une pratique qui s’installe durablement

Devant la difficulté, et les risques partagés, de se rendre chez son médecin en pleine épidémie de coronavirus, cette nouvelle pratique de consultation médicale à distance s’est très vite généralisée sur tout le territoire. Avec 1 Français sur 5 ayant téléconsulté, elle a été multipliée par plus de 3 sur les 6 premiers mois de l’année comparés à 2019. Après un pic très fort enregistré en avril, en plein confinement, le mois d’août enregistrait encore 650 000 téléconsultations (contre 40 000 en février), alors qu’il n’existait plus de restriction de déplacement.

La téléconsultation est désormais bien connue de tous

Plus de patients y adhèrent, mais aussi plus de Français en connaissent l’existence. Ils sont 90 % en 2020 contre 82 % en 2019. 2/3 des Français savent que son prix est identique à une consultation classique. Pour autant, ils sont encore 20 % à penser que la téléconsultation est plus onéreuse ! Ils sont même 16 % à ne pas savoir qu’elle est remboursée par l’Assurance maladie au même titre qu’une consultation normale.

Les français ont une bonne opinion de la téléconsultation

La moitié des personnes interrogées estime que la téléconsultation est positive pour la qualité des soins. À ce titre, les patients ayant fait l’expérience de la téléconsultation affichent un taux de satisfaction de 79 %, dont un tiers se dit très satisfait ! C’est un score en hausse par rapport à 2019. Ils ne sont que 4 % à avoir vécu une expérience vraiment négative, un chiffre en baisse par rapport à l’année 2019. Notons que la principale cause d’insatisfaction est due à des problèmes techniques durant la téléconsultation, notamment de connexion.

Des médecins tout aussi convaincus

71 % des médecins ont effectué une téléconsultation avec un de leurs patients au cours des 6 derniers mois. Ils sont 5 fois plus nombreux qu’en 2019 ! Trois quarts d’entre eux ont une bonne opinion de cette pratique, et seulement 2 % des médecins ne sont pas du tout satisfaits par la téléconsultation. Le principal reproche concerne également les conditions techniques : généralement la mauvaise qualité du son et de l’image. Pourtant, 44 % des médecins se sont équipés volontairement d’un moyen de vidéotransmission durant la première période d’épidémie de la Covid-19.

Mais cela ne remplace pas une consultation réelle !

Pour 63 % des Français, adeptes ou non de la téléconsultation, celle-ci ne peut pas être aussi efficace qu’une consultation « physique ». 2/3 de ceux qui la refusent prétextent que « c’est trop impersonnel et que cela déshumanise la consultation… ». Les médecins, quant à eux, sont 19 % à penser que la téléconsultation débouche sur un diagnostic moins sûr. Ils sont 34 % à préférer voir leurs patients en présentiel.

Pour autant, les patients (69 %), comme les médecins (77 %), estiment que la téléconsultation a permis de mieux gérer la situation de crise sanitaire durant la première vague de l’épidémie de la Covid-19.

* Agence du Numérique en Santé (ANS) – Étude Odoxa juillet 2020

Cet article en synthèse

  • Presque tous les Français connaissent la téléconsultation, mais certains pensent qu’elle est plus onéreuse qu’une consultation normale, et non remboursée.
  • Une grande majorité des patients est satisfaite de la téléconsultation, tout comme les médecins qui sont 5 fois plus nombreux à la pratiquer qu’en 2019.
  • Si patients et médecins préfèrent la consultation en présentiel, ils admettent que la téléconsultation est une solution efficace en cas de crise sanitaire.

Partagez cet article