Le Village Landais Alzheimer : un lieu de vie mais aussi d'innovation

Le 11 juin 2020, le Village Landais Alzheimer a commencé à accueillir ses 120 résidents, dont 10 de moins de 60 ans, accompagnés par 120 salariés et 120 bénévoles. À rebours de l’accompagnement habituellement proposé aux personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer, cette expérimentation unique en France offre aussi un moyen de soulager les aidants.

Prévue en avril 2020 mais suspendue en raison de la pandémie de coronavirus, l’arrivée des premiers résidents du Village Landais Alzheimer a débuté le 11 juin 2020 à Dax (Landes). Entièrement ouverte, cette structure innovante est dédiée aux thérapies alternatives.

Une approche originale de l’accompagnement des malades

  • Inspiré du site d’accueil pour personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer de Hogeweyk aux Pays-Bas, le Village Landais se base sur un accompagnement innovant, social plutôt que médical, et centré sur la personne.
  • Ici, ni ambiance d’hôpital, ni traitements médicamenteux, ni blouse blanche, ni barrière : sur un terrain de 5 hectares à deux pas du centre-ville, le village est divisé en 4 quartiers répartis autour d’une place centrale. Dans la bastide principale, plusieurs lieux de vie et des commerces (supérette, salon de coiffure, restaurant, etc.) favorisent le lien social et constituent une thérapie extraordinaire pour les malades.
  • Les activités thérapeutiques proposées ont pour objectif de préserver au mieux les capacités cognitives et pratiques des résidents. Une attention particulière est portée aux compétences de chaque malade afin d’éviter les situations d’échec.
  • Sur les 120 salariés, le village dénombre environ 90 soignants. La nuit, les résidents peuvent compter sur une permanence d’infirmière et quatre aides-soignantes. De la domotique vient appuyer cet encadrement (capteurs pour détecter un lever par exemple). Cinq animateurs viennent compléter l’équipe. Avec pour mission de bien connaître les envies et les goûts des résidents.

Un lieu de recherche et d’innovation

  • Le Village accueille également un Centre Ressources pour la recherche. Associant spécialistes français de la maladie d’Alzheimer et formation des professionnels de la santé et de la gestion médico-sociale, sa vocation est de diffuser les meilleures pratiques thérapeutiques.
  • Cette structure de recherche permet également de comparer ses résultats avec ceux des méthodes traditionnelles dans le but de trouver de nouvelles solutions pour ralentir la progression des lésions.
  • Enfin, les autres établissements ou les services de maintien à domicile pourront y trouver une aide dans l’accompagnement ou de nouveaux modèles de prise en charge.

Un espoir pour les malades et les aidants

  • Au Village Landais, les personnes démentes peuvent mener une vie active. Elles y trouvent une forme d’intégrité, sociale et humaine, offrant un réel répit pour les aidants.
  • La proximité avec le centre-ville favorise les échanges entre l’intérieur et l’extérieur du Village, permettant de faire évoluer le regard porté sur la maladie.
  • L’une des maisonnées du Village propose un accueil de jour de 12 places offrant aux aidants un temps de repos et d’échange.
  • Avec un tarif à la journée fixé à 60 euros (équivalent du prix médian en Ehpad) et, alors que près de 225 000 nouveaux cas sont diagnostiqués chaque année, cette structure devrait rapidement intéresser d’autres villes.

Une sélection délicate des résidents

  • Les résidents du Village sont tous atteints de démence au sens large et issus du département, à l’exception des moins de 60 ans qui pourront venir de toute la région.
  • Tous les GIR sont en théorie acceptés mais une grande vigilance est apportée lors de la sélection des profils. Les activités proposées doivent en effet être pertinentes pour l’ensemble des résidents.

Trois vagues d’arrivée

Le 11 juin 2020, 32 premiers villageois ont donc été accueillis comme résidents permanents. Pour des raisons sanitaires liées à la Covid-19, ils ont été répartis dans 4 maisonnées des trois quartiers Chalosse, Bas-Armagnac et Côte Atlantique. Le 25 juin, 30 autres villageois sont arrivés, suivis le 9 juillet par 28 nouveaux résidents, dont les personnes de moins de 60 ans. Entre juin et juillet, c’est donc 90 personnes prévues en hébergement permanent qui ont intégré trois des quatre quartiers du Village.

Vers un fonctionnement normal

En septembre, le quatrième et dernier quartier a ouvert ses 15 places d’hébergement permanent, portant à 105 le nombre de résidents. Les 120 bénévoles qui accompagnent le projet depuis 2016 ont enfin pu, eux aussi, apporter leur contribution, essentielle à la vie quotidienne du Village et des villageois. Les commerces et services du Village sont également ouverts pour les résidents, mais pas encore au grand public en raison de la pandémie.

Des admissions sous surveillance

En collaboration avec le Centre d’appui pour la Prévention des Infections Associées aux Soins (CPIAS) du C.H.U de Bordeaux, un plan d’actions est en place afin que les résidents soient accueillis dans les conditions sanitaires actuelles. Ainsi, chaque villageois est testé à son arrivée et peut emménager une fois le test négatif avéré.

En savoir plus :

https://villagealzheimer.landes.fr/

Cet article en synthèse

  • Le 11 juin 2020, le Village Landais Alzheimer a ouvert ses portes à ses premiers résidents et intègre 105 villageois, encadrés par 120 professionnels et autant de bénévoles.
  • Le Village est une structure innovante qui favorise les thérapies alternatives et propose un accompagnement valorisant les capacités restantes des malades.
  • Lieu d’innovation, le Village Landais accueille également un centre de recherche et de formation. L’objectif est de trouver de nouvelles solutions pour ralentir la progression de la maladie.

Partagez cet article