L’ergothérapie pour les seniors

Pour les personnes âgées, l’ergothérapie vise au maintien des activités de la vie quotidienne et à la prévention des complications liées aux pathologies du grand âge. En s’appuyant sur des solutions pratiques et techniques de rééducation, l’ergothérapeute aide le senior à domicile ou en structure à préserver son autonomie. Revue de détails.

Qu’est-ce qu’un ergothérapeute ?

Votre vue baisse ? Sortir de votre lit est compliqué ? Vous craignez d’entrer dans votre baignoire ? Vous déplacer pose parfois problème et votre maison est pourvue de marches ou d’escaliers ? Il est peut-être temps de consulter un ergothérapeute. Son rôle est de préserver votre autonomie, dans le respect de vos habitudes de vie, en sécurisant votre lieu de vie et en vous faisant adopter de nouvelles habitudes. Professionnel de santé, l’ergothérapeute travaille avec les médecins, les psychologues, les psychomotriciens et les professionnels de la rééducation.

Quelles sont ses activités ?

• Réaliser un diagnostic
Dans un premier temps, l’ergothérapeute va vous observer dans votre environnement quotidien afin d’apprécier vos capacités et vos difficultés. Il va également évaluer les facteurs environnementaux (aménagement du lieu de vie, équipements, proximité des transports, etc.). Enfin, il va analyser vos besoins et vos habitudes quotidiennes.
L’ergothérapeute pourra ainsi déterminer précisément les situations critiques que vous rencontrez, leur origine et définir les éventuelles pertes de capacité à venir.
Le diagnostic d’un ergothérapeute est toujours individualisé. Avec des situations de perte d’autonomie équivalentes, la prise en charge proposée peut être très différente d’une personne à l’autre. Un compte-rendu est transmis à votre médecin afin de coordonner, si nécessaire, les actions d’autres professionnels de santé.

• Sécuriser le lieu de vie
Une fois le diagnostic établi, l’ergothérapeute va proposer des solutions d’aménagement ou d’adaptation du logement afin de le sécuriser et le rendre accessible. Par exemple, le praticien peut suggérer de remplacer une baignoire difficile à enjamber par une douche sécurisée, de créer un chemin lumineux dans un couloir, de fixer les tapis au sol ou de poser des bandes antidérapantes dans la salle de bain.

 

• Compenser les limitations d’activité
L’ergothérapeute suggère aussi l’utilisation d’aides techniques ou d’assistance technologique pour réduire vos limitations d’activité. Ce peut être un robinet à déclenchement infra rouge, un rehausseur de toilettes, une barre d’appui mais aussi une loupe rétro éclairée ou un téléphone à larges touches…
Afin de favoriser les relations sociales, il conseille des aides à la locomotion ou les moyens de transport existants, et oriente vers des activités adaptées selon l’offre présente près de chez vous.

• Impliquer proches et aidants
Enfin, l’ergothérapeute peut avoir un rôle de formateur en vous apprenant des gestes quotidiens ou de nouveaux comportements pour pallier vos faiblesses et notamment éviter les chutes. Il intervient aussi auprès des proches ou des aidants, toujours dans le but d’améliorer votre confort de vie.

Quel coût ?

Prescrits par votre médecin traitant, les actes d’ergothérapie ne sont pas pris en charge par la Sécurité sociale. Sachez cependant que des aides de financement peuvent être obtenues par le biais de certaines mutuelles et caisses de retraite, ou encore par la MDPH (Maison départementale des personnes handicapées).

Véritable thérapie, l’ergothérapie est un intermédiaire entre vos besoins d’adaptation et ce qu’exige la vie quotidienne en société. Elle vous aide à vivre le plus normalement possible et à récupérer une certaine autonomie.

Sources :
Association nationale française des ergothérapeutes : https://www.anfe.fr/
Association française des ergothérapeutes en gériatrie : http://afeg.asso.fr/

Cet article en synthèse

  • L’ergothérapie est fondée sur l’apprentissage et la rééducation afin d’aider la personne âgée à récupérer une certaine autonomie.
  • Après une évaluation basée sur l’observation de la vie quotidienne du senior, l’ergothérapeute pose un diagnostic personnalisé avec des propositions de prise en charge.
  • Sécuriser le lieu de vie, utiliser des aides techniques pour compenser les faiblesses, proposer des modes de transports adaptés pour préserver les relations sociales, l’ergothérapeute conseille aussi les proches et les aidants pour améliorer le confort de vie de leur aîné.

Partagez cet article