Mauvais cholestérol : qui sont les sujets à risque ?

Le cholestérol LDL, plus communément appelé mauvais cholestérol, touche 25 % d'entre nous, à des degrés divers. Alors, qui sont les personnes les plus touchées par l’excès de cholestérol LDL ?

Évolution avec l’âge

Plus les personnes sont âgées, plus elles sont susceptibles d’être touchées par le mauvais cholestérol.

25 % des francais souffrent du cholestérol, 27 % chez les 55-64 ans, 32 % chez les 65 ans


Messieurs et mesdames

Globalement les hommes sont plus à risque que les femmes.


Les personnes traitées

Parmi l’ensemble des adultes français, 8,8 % ont bénéficié d’un traitement contre le cholestérol au cours de l’année précédant leur examen de santé.


La surveillance du cholestérol

En 2019, ils ont fait mesurer
leur taux de cholestérol

46 % des adultes - 68 % pour les 65-74ans - 73 % pour les plus de 75 ans

Les sujets plus âgés font plus fréquemment surveiller leur cholestérol.


Des pathologies favorisantes

Diabète de type 2 - Hypertension - Hypothyroïdie - Insuffisance rénale

Les personnes atteintes de ces pathologies ont plus de risques de développer du mauvais cholestérol. Certains médicaments en sont également responsables.


Le régime alimentaire

.En modifiant simplement son alimentation et sans médicament, on peut déjà faire baisser de 15 % son taux de cholestérol


Le facteur familial

.

Si vos parents avaient du cholestérol LDL en excès, vous avez plus de risques d’en développer.

Sources : Santé publique France, résultats de l’étude Esteban, octobre 2019
Fondation suisse de cardiologie
Fédération française de cardiologie

Partagez cet article