Paracétamol : le danger du surdosage !

État fébrile, mal de tête, de dos, douleur articulaire… Qui ne prend pas du paracétamol pour traiter ces petits maux qui surviennent de plus en plus régulièrement avec l’âge ? L’antidouleur le plus vendu au monde n’est pourtant pas sans risque si l’on ne respecte pas le dosage. N’agissez donc pas à la légère !

Un médicament vendu sans ordonnance

En gélule ou en sachet, de différents dosages, le paracétamol est présent dans tous les foyers français qui en consomment 420 millions de boites par an. Vendu en pharmacie sans ordonnance, il ne représente aucun risque si l’on se conforme strictement à la posologie mais, attention, il peut devenir dangereux si on le prend sans précaution !

Paracetamol 420 millions

Mieux connaître les risques encourus

La dose quotidienne maximum acceptable est de 3 grammes. Au-delà, le paracétamol est très toxique pour le foie. Il peut se solder par une hépatite sévère. En cas de surdosage important, avec une prise de 10 mg en une seule fois, il peut conduire à une hépatite fulminante entraînant une destruction massive du foie. Une intoxication au paracétamol est donc une chose extrêmement grave, à ne pas prendre à la légère.

Le risque majeur : le surdosage involontaire

Si la plupart d’entre vous respectez le dosage quotidien recommandé par votre médecin ou votre pharmacien, ou celui indiqué sur la notice en cas d’automédication, le problème du surdosage peut provenir de la présence de paracétamol dans d’autres médicaments. Il y a en effet plus de 200 produits pharmaceutiques vendus sans ordonnance, parfois en libre accès, qui en contiennent, notamment pour traiter des infections comme le rhume, l’état grippal, le mal de gorge, la toux, etc. Dans ce cas, la dose maximum recommandée d’un gramme par prise est vite dépassée !

Attention à l’automédication !

Même s’il est probable que votre pharmacien vous rappelle les consignes du bon usage des médicaments que vous lui achetez, il est toujours bon de prendre le temps de lire la notice intérieure dans son intégralité, notamment la posologie et les éventuelles contre-indications. Les seniors sont en effet des sur-consommateurs de médicaments : une bonne dizaine en moyenne passé 65 ans ! Cette précaution est donc indispensable pour éviter le surdosage ou une interaction médicamenteuse malheureuse. En cas de doute, retournez voir votre pharmacien pour lui demander son avis.

Cet article en synthèse

  • Le paracétamol est le médicament antidouleur sans ordonnance le plus vendu au monde.
  • La dose de paracétamol quotidienne maximale est de 3 grammes, limitée à 1 gramme par prise.
  • Au-delà de cette dose, le paracétamol est toxique pour le foie et peut provoquer des maladies graves comme une hépatite sévère ou fulminante.
  • Pour éviter le surdosage, il faut prendre garde à la présence éventuelle de paracétamol dans d’autres médicaments que vous êtes susceptibles de prendre.

Partagez cet article