Le rôle de l'infirmière en Ehpad

Parce que l’Ehpad est à la fois un lieu de vie, mais aussi un lieu de soins à part entière, le travail de l’infirmière va refléter ces deux dimensions. Cette capacité d’accompagner chacun, tant au plan relationnel que technique, fait appel à des qualités particulières allant du professionnalisme à l’empathie.

Un accompagnement sur-mesure

Apporter une réponse juste aux besoins, aux attentes et au bien-être des résidents est aujourd’hui une priorité pour l’infirmière qui exerce en Ehpad. Chacune des personnes dont elle s’occupe a un niveau de dépendance différent, des pathologies particulières… Elle va donc rechercher à améliorer leur confort, le maintien de leurs capacités et assurer leur suivi médical.

Au sein d’une équipe pluridisciplinaire

L’infirmière accomplit ses différentes tâches au sein d’une équipe soignante : aides-soignantes, médecins, kinésithérapeutes, psychologue, psychomotricienne, etc. Elle s’appuie sur le « projet de vie » du résident qui définit ses attentes et un parcours d’accompagnement qui lui est propre, régulièrement réévalué pendant son séjour avec lui, sa famille et l’équipe soignante.

Suivre l’état de santé des résidents

C’est l’un des rôles essentiels de l’infirmière, la planification des soins des résidents dès leur arrivée dans l’établissement. Une fois ce « projet de soin » initialisé, elle veille à ce qu’il soit réactualisé au cours du temps, avec l’aide du médecin coordonnateur et de l’infirmière coordinatrice. De fait, elle assure la mise à jour du dossier médical des résidents avec l’organisation des visites des médecins, qu’ils soient spécialistes en ville ou médecin traitant se déplaçant dans l’établissement.

De nombreuses tâches tout au long de la journée

L’infirmière est présente à tous les moments de la vie d’un résident. Elle est chargée des soins médicaux et de l’ensemble des actes pour lutter contre la dépendance et préserver l’autonomie mais aussi le confort des résidents.

  • La distribution des médicaments
    Tout au long de la journée, elle délivre les médicaments prescrits par le médecin et les traitements particuliers complémentaires éventuels. Elle assure la pose et le suivi des perfusions, effectue le changement des pansements.
  • Les injections et la surveillance quotidienne
    Dans le cadre des protocoles de surveillance établis, l’infirmière réalise les diverses injections : insulines (diabétiques), antibiotiques, anticoagulants. Elle effectue les prises de sang dans le cadre des examens souhaités par les médecins.
  • La gestion des risques
    Elle exerce une vigilance permanente pour maîtriser les principaux risques tels que : fausses routes (trouble de la déglutition), infections, déshydratation. Elle veille aussi au respect du circuit des médicaments.
  • La logistique et l’information
    L’infirmière se charge de l’achat et de la location de matériel de confort, de la gestion des consommables de l’infirmerie et de la pharmacie. Elle organise les prises de rendez-vous, les commandes des ambulances ou des transports adaptés. Elle répond aux appels téléphoniques entrants en provenance des soignants, médecins, mais aussi des familles.
  • L’accompagnement à la fin de vie
    En concertation avec l’équipe soignante, l’infirmière met en place un protocole en cas de décès du résident. Sa mission est de respecter, dans la mesure du possible, ses dernières volontés, de l’accompagner en lui apportant du soutien moral et en gérant la prise en charge de sa douleur. Elle assiste la famille.
  • La formation
    L’infirmière se charge de l’accueil et de la formation des stagiaires.

Cet article en synthèse

  • L’infirmière travaille avec l’équipe soignante et les intervenants extérieurs.
  • Elle réalise tous les actes de soins pour améliorer le confort et le bien-être des résidents.
  • Elle a un rôle d’information et d’accompagnement des résidents et des familles.

Partagez cet article