PCH comme prestation de compensation du handicap

Vous êtes en situation de handicap, confrontés à une perte d'autonomie ? Vous pouvez peut-être prétendre à la prestation de compensation du handicap (PCH), une prestation sociale destinée à rembourser vos dépenses liées à la perte d’autonomie. Elle remplace depuis plusieurs années déjà l’Allocation compensatrice pour tierce personne (ACTP).

À quoi sert la PCH ?

Se laver, s’habiller, se déplacer... sont des actes parfois impossibles à réaliser pour une personne seule en situation de handicap, et certains aménagements au niveau du logement ou du véhicule s’avèrent souvent indispensables. Aide humaine, animalière, technique, spécifique ou exceptionnelle, au logement ou au transport… la PCH vous permet d'assumer de nombreux frais occasionnés par votre perte d’autonomie. Attribuée selon votre degré d'autonomie, de votre âge, de vos ressources et de votre lieu de résidence, cette aide, versée par le département, est modulée en fonction de vos besoins spécifiques.

Qu’en est-il pour les personnes qui percevaient l’ACTP ?

L’ACTP a été remplacée par la PCH en 2006. Pour autant, si vous touchiez l’ACTP avant cette date, vous pouvez continuer d’en bénéficier si vous en faites le choix lors de chaque demande de renouvellement de vos droits, et tant que vous respectez les conditions d’attribution. En revanche, vous ne pouvez pas cumuler l’ACTP et la PCH, pas plus que la PCH et l’APA (Allocation personnalisée d’autonomie). Il vous faut choisir l’aide la mieux adaptée à votre situation.

Cet article en synthèse

  • La PCH rembourse des dépenses liées à la perte d’autonomie.
  • La PCH comporte cinq éléments : aide humaine, animalière, technique, spécifique ou exceptionnelle, au logement ou au transport.
  • La PCH remplace l’ACTP depuis 2006.

Partagez cet article