Premiers pas sur Internet

Rester en contact avec ses proches, être autonome grâce aux achats en ligne, déclarer ses revenus… Utiliser Internet est essentiel pour les seniors. Malgré tout, une grande partie d’entre eux n’est pas encore en ligne. Voici quelques conseils pour les aider à prendre la souris en main.

Elle est équipée d’un smartphone et d’un ordinateur pourtant, Marie-Claire, 75 ans, secrétaire à la retraite, reconnaît être parfois un peu désemparée. “Je ne comprends pas toujours tout et je perds vite pied dès qu’il s’agit d’entrer identifiant et mot de passe… Je suis souvent obligée de demander de l’aide à mes fils alors que ça devrait me faciliter la vie… et la leur.

L’illectronisme, un vrai handicap

Comme un quart des Français(1), Marie-Claire souffre d’illectronisme, nouveau mot pour désigner la fracture numérique. Car ils ont beau être équipés d’appareils connectés à Internet - smartphones, tablettes, ordinateurs… - une bonne partie des Français se sentent perdus devant la complexité de l’utilisation de ces outils. Un vrai handicap, notamment pour les démarches administratives, qui touche particulièrement les personnes âgées.

Leur donner confiance en eux

Si 83 % des 60-69 ans et 57 % des 70 ans et plus possèdent une connexion Internet(2), 58 % des plus de 70 ans ont en effet déjà renoncé à entreprendre des démarches parce qu’il fallait utiliser Internet. Une des raisons souvent mentionnées est le manque de confiance en soi. Rappeler alors à votre proche les avantages d’Internet (contact avec vous, autonomie, entrainement de la mémoire…) et l’accompagner au début lui permettra de surmonter ses appréhensions.

Les cours, pour aller plus loin

S’il souhaite maîtriser au mieux son ordinateur, les cours d’informatique sont souvent la meilleure solution. Il en existe plusieurs :
Les cours particuliers : bénéficier d’un professeur entièrement dédié à ses questions est certainement le meilleur moyen d’aborder une technique encore méconnue. L’enseignant se mettra au niveau du senior et avancera à son rythme.
Bon à savoir : ces cours d’informatique peuvent généralement être payés grâce au CESU (Chèque emploi service universel).
Les cours en ligne : ils sont nombreux à avoir vu le jour et certains sont gratuits. Pour les débutants, des applications spécifiques permettent d’avancer pas à pas. Chez lui, le senior peut ainsi apprendre facilement à rédiger et envoyer un mail, télécharger une photo ou encore effectuer des démarches administratives.
Les cours via un réseau associatif : des associations proposent également aux seniors des cours pour apprendre à maîtriser un ordinateur, une tablette ou Internet. Sous forme d’ateliers numériques, ils pratiquent des tarifs très raisonnables et sont l’occasion de rencontrer d’autres personnes.

Une priorité : rester en contact

Enfin, pour la personne âgée, l’utilisation d’Internet est avant tout un moyen pour communiquer avec ses proches. Privilégier les médias sociaux tels que WhatsApp va le motiver à s’emparer de l’outil informatique s’il veut rester en contact avec ses enfants et petits-enfants.
En participant ainsi à la vie numérique, les seniors peuvent rester actifs et mobiles le plus longtemps possible.

(1) Étude de l’institut CSA pour le Syndicat de la Presse Sociale (SPS) publiée le 26 juin 2018. (2) Baromètre du numérique 2017 de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep), du Conseil général de l'économie (CGE) et de l'Agence du Numérique, réalisé par le Centre de recherche pour l'étude et l'observation des conditions de vie (Crédoc).

Cet article en synthèse

  • Un quart des Français souffre d’illectronisme, qui est au numérique ce que l’illettrisme est à la langue française.
  • Ce phénomène touche particulièrement les personnes âgées.
  • Des cours existent pour aider les seniors à appréhender les outils numériques.

Partagez cet article