CCAS mode d’emploi

Vous aimeriez connaître les aides auxquelles vous pouvez prétendre et dans quelles conditions ? Rapprochez-vous de votre Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) : il est là pour vous accompagner dans vos démarches.

Qu’est-ce qu’un CCAS ?

Le Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) est un établissement public responsable de l’aide sociale au niveau local. Il en existe un dans toutes les communes de France. Lorsque le CCAS s’occupe de plusieurs communes, il prend le nom de Centre Intercommunal d’Action Sociale (CIAS).

Comment ça marche ?

Le CCAS est géré par un conseil d’administration composé de membres élus par le conseil municipal d’une part et, d’autre part, de membres nommés par le maire, président du conseil d’administration. Le conseil d’administration compte nécessairement parmi ses membres des représentants des associations familiales, des personnes handicapées, des personnes âgées, des associations d’insertion et de lutte contre l’exclusion.
Le CCAS agit en son nom propre avec un budget séparé de celui de la commune. Ses missions et priorités sont définies par le conseil d’administration.

À quoi il sert ?

  • Il donne aux familles des informations pour les orienter au mieux parmi les diverses aides et subventions existantes : aide sociale à l’hébergement (ASH), allocation personnalisée d’autonomie (APA), aides au maintien à domicile, aides aux logements  ( ALS et APL ), etc.
  • Il aide les personnes à faire valoir leurs droits sociaux et à constituer tous les dossiers de demande d’aide financière (aide sociale, aide alimentaire, précarité énergétique, surendettement…). Le CCAS transmet alors le dossier au service départemental compétent pour traiter la demande d’attribution.
  • Il aide les personnes à faire valoir leurs droits sociaux et à constituer tous les dossiers de demande d’aide financière (aide sociale, aide alimentaire, précarité énergétique, surendettement…). Le CCAS transmet alors le dossier au service départemental compétent pour traiter la demande d’attribution.
  • Il organise des actions d’animation ou de soutien : lutte contre l’isolement, maintien du lien social, accès à la culture et aux loisirs, actions de prévention, adaptation du logement…
  • Il accompagne la perte d’autonomie : gestion de services d’aide à domicile, prévention et animations destinées aux personnes âgées…
  • Il crée différentes structures d’aide sociale : crèches, maisons de retraite publiques, dispensaires, services aux personnes handicapées, etc.
  • Il attribue des aides de secours en cas de besoin (aide extra-légale(1)), sous forme de versements monétaires ou de prestations en nature.

Pour en savoir plus, consultez le site de l’Union Nationale des CCAS, l’UNCCAS :
https://www.unccas.org

(1) Les aides extra-légales sont des aides financières ou en nature, attribuées au cas par cas en fonction des situations individuelles et des difficultés sociales de chacun.

Cet article en synthèse

  • Le Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) est responsable de l’aide sociale au niveau local : il en existe un dans chaque commune.
  • Le CCAS est géré par un conseil d’administration composé de membres élus par le conseil municipal et de membres nommés par le maire, président du conseil d’administration.
  • Ses attributions sont nombreuses (promotion de l’action sociale locale, instruction des demandes d’aide sociale légale, attribution de l’aide extra-légale facultative et animation des actions de prévention sociale).

Partagez cet article