Ces maladies qui fragilisent la peau des seniors

Notre peau raconte l’histoire de notre vie. Derrière chaque ride se cachent des événements heureux ou malheureux, des vacances au soleil… Mais au-delà de l’aspect esthétique qui nous préoccupe parfois un peu trop, les peaux matures rencontrent d’autres problèmes bien plus graves. Les maladies dermatologiques sont en effet plus présentes chez les personnes âgées.

Le vieillissement, un phénomène sans appel…

Le vieillissement de la peau est un processus naturel auquel personne n’échappe. Il se traduit par une peau plus détendue et plus fragile, sujette aux plaies et déchirures. Les peaux matures peuvent aussi souffrir d'élastose (dégénérescence du tissu élastique qui constitue la peau), de problèmes de pigmentation (taches de rousseur, rougeurs, etc.), ou de signes vasculaires (par exemple, les lacs veineux qui sont des lésions de couleur mauve généralement situées sur l’oreille externe ou sur les lèvres). La sécheresse de la peau, qui se caractérise par une peau craquelée, est aussi un phénomène très courant chez environ 50 % des seniors.

… qui entraîne des maladies

Plus vulnérable, la peau des seniors est par conséquent plus exposée aux maladies de la peau. Nous distinguons 4 types de maladies de peau :

L’ulcère veineux
Cette maladie est provoquée par une insuffisance veineuse qui s’exprime par des jambes lourdes, des varices et des œdèmes. Lorsque l’insuffisance veineuse n’est pas traitée à temps, elle entraîne l’ulcère veineux qui se manifeste par des fourmillements et des engourdissements. La libération de toxines au niveau des tissus cutanés conduit à l’apparition de taches de couleur marron, la dermite ocre. Des plaques rouges peuvent aussi faire leur apparition.

Le prurit
Le prurit est très courant chez les personnes âgées. Il survient après une mycose, un parasite, une piqûre d’insecte, un psoriasis ou peut être dû à des troubles du métabolisme. Il commence par une démangeaison ou des picotements provoqués par une affection de la peau. Si vous pensez souffrir de prurit, ne vous grattez surtout pas ! Vous pourriez provoquer des lésions qui augmentent le risque d’infection : consultez sans attendre votre médecin qui vous prescrira un traitement adapté.

La pemphigoïde bulleuse
Bien qu’assez rare, la pemphigoïde bulleuse est une maladie de peau liée à l’âge et provoquée par le dérèglement du système immunitaire. Elle se manifeste par la formation de cloques sur la peau et un traitement à base de corticoïdes oraux pendant 1 mois est nécessaire pour la soigner. Mais il peut arriver que ce traitement soit à vie. Si des cloques apparaissent sur votre peau, rendez-vous au plus vite chez un dermatologue : cette maladie nécessite une surveillance spécialisée et régulière.

Le purpura de Bateman
Après 70 ans, plus d’une personne sur dix serait atteinte par un purpura de Bateman(1). Appelée aussi purpura sénile, cette maladie se caractérise par de larges bleus aux contours irréguliers et angulaires, liés à une sortie des globules rouges des vaisseaux sanguins après un choc ou un traumatisme. Lie de vin au début, les taches deviennent de plus en plus violacées, brunâtres et enfin jaunâtres. Le purpura de Bateman se développe en général sur le dos de la main et la face externe des avant-bras, mais aussi sur le visage et le cou chez les personnes ayant une peau très fine à l’origine. Lorsque le derme est touché en profondeur, la peau se déchire et des lésions cutanées en forme d’étoile apparaissent.

Il n’existe pas aujourd'hui de traitement pour soigner cette maladie. Néanmoins, vous pouvez prévenir au maximum l’apparition de tâches en vous protégeant du soleil grâce à des crèmes solaires anti- UVA et UVB. Une fois que la maladie est là, il est trop tard. De récentes études(2) ont cependant exposé les bienfaits de la vitamine C pour restaurer partiellement le derme.

Les bons gestes pour affronter les maladies de peau

En plus des traitements dermatologiques prescrits par votre médecin, vous pouvez adopter des habitudes pour soulager les symptômes de votre maladie de peau.

  • Pour le prurit : évitez autant que possible les situations qui favorisent les démangeaisons comme les produits irritant la peau, l’air sec, l’exposition prolongée au soleil ou encore la chaleur. Appliquer des émollients à base de vaseline peut aussi vous soulager.
  • Pour les ulcères veineux : si vous avez un proche alité qui souffre d’un ulcère veineux, changez-le de position régulièrement afin d’éviter la formation d’escarres. Évitez également de laisser sa peau macérer et n’utilisez pas de savons agressifs pour le laver.

Sources :
(1) Cette maladie porte le nom du médecin anglais Thomas Bateman qui est le premier à l’avoir identifiée (entre 1814 et 1817).
(2) En 2018, une étude publiée dans le Journal of The European Academy of Dermatology and Venerology.

Cet article en synthèse

  • Le vieillissement de la peau entraîne une fragilité du derme nous exposant à des maladies de peau.
  • L’ulcère veineux, le prurit, la pemphigoïde bulleuse et le purpura de Bateman sont les maladies de peau les plus répandues chez les seniors. Elles se caractérisent par des démangeaisons et/ou des tâches et des cloques.
  • Une fois la maladie installée, seul un traitement dermatologique peut la soigner.

Partagez cet article