Charlie, le robot médical

Si vous êtes amené à fréquenter prochainement une clinique privée, un service hospitalier ou un établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad), il est possible que vous fassiez la connaissance de Charlie ! Il s’agit du premier robot médical interactif et autonome qui entend faciliter les interactions entre infirmiers, médecins et patients. Présentation.

Une invention révolutionnaire

Charlie, c’est le petit dernier du docteur Nicolas Homehr, médecin généraliste à Lherm (Haute-Garonne) et fondateur de la start-up New Health Community (en partenariat avec la société iHealth). Parfaitement au fait des besoins des patients, comme des personnes âgées, mais aussi des services sanitaires ou médico-sociaux, l’inventeur a pensé et réalisé ce condensé d’électronique de 1,60 mètre pour faciliter les échanges entre les patients et les équipes de soins. L’idée est simple : apporter du confort aux malades, mais aussi soulager les équipes infirmières de certaines tâches physiques et répétitives. Charlie ne se substitue donc pas au personnel soignant, mais leur apporte une aide précieuse, notamment un gain de temps !

Sous la responsabilité des équipes soignantes

Contrôlé à distance depuis un smartphone, une tablette, un ordinateur, ou directement via son écran tactile, le robot autonome et interactif Charlie va s’acquitter de nombreuses missions en se rendant tout seul dans les chambres puisqu’il est doté d’amortisseurs lui permettant de franchir les seuils de porte et d’entrer dans les ascenseurs. Ses capacités sont nombreuses et adaptables aux différents besoins de l’établissement. Il pourra, par exemple, se charger de la livraison de médicaments ou de matériel au chevet du patient, aider les personnes atteintes d’une déficience visuelle à se déplacer ou, encore, faciliter les échanges avec les personnes atteintes de troubles cognitifs grâce à une application de pictogrammes.

Des applications nombreuses et variées

Parmi celles-ci, notons des applications de sophrologie pour la relaxation, la gestion de la douleur et du stress, afin de réduire l'anxiété des personnes hospitalisées. Charlie dispose également d’objets connectés tels que tensiomètres, oxymètres et stéthoscopes afin que le patient participe lui-même à ses examens médicaux : mesure du taux d’oxygène, pression artérielle, rythme cardiaque ou, simplement, se peser ! Le robot est aussi en mesure de délivrer des documents et de fournir des informations, notamment pour s’orienter dans l’établissement. Enfin, pour permettre de se distraire, le petit robot propose même une série de jeux.

Aux côtés des robots chirurgicaux, les robots médicaux vont donc se développer à leur tour en France avec un taux d'acceptation du dispositif supérieur à 70% chez les infirmiers, et de plus de 80% chez les patients.

Cet article en synthèse

  • Charlie est le premier robot médical interactif et autonome qui entend faciliter les interactions entre infirmiers, médecins et patients.
  • Le rôle du robot n’est pas de se substituer au personnel soignant, mais de le soulager et de lui procurer un gain de temps.
  • Charlie comprend de nombreuses applications adaptables aux besoins de l’établissement (clinique, hôpital, Ehpad…).

Partagez cet article