Comment et pourquoi notre peau vieillit-elle ?

Avec les années qui passent, notre peau se relâche et change d’aspect. Si ce phénomène est inévitable, notre capital génétique et nos modes de vie peuvent avoir une grande influence sur la santé et la beauté de notre peau.

Dès l’âge de 30 ans, notre peau commence à perdre en tonicité. Plus on avance en âge, plus le relâchement s’accentue. La raison ? Le renouvellement des cellules de la peau qui ralentit. Avec le vieillissement, les cellules mortes s’accumulent. La peau épaissit et le teint devient terne. La baisse du nombre de mélanocytes1 entraîne aussi l’apparition d’irrégularités de pigmentation.
Protéine essentielle dans la constitution des tissus de soutien, les fibres de collagène subissent malheureusement les outrages du temps. Elles se détériorent et ne remplissent plus aussi bien leur rôle. Quand on vieillit, l’hydratation de la peau décline également en raison de la dégradation des glandes sébacées. Et la gravité joue aussi un rôle important ! Elle entraîne notre peau, devenue plus molle, vers le bas, causant ainsi la création de rides.

Quels sont les facteurs de risque du relâchement de la peau ?

Chaque individu a son propre capital génétique et cela a un impact sur notre peau. Nous ne sommes pas égaux face à son vieillissement. Chez certains, il sera plus rapide que chez d’autres. On ne peut rien malheureusement contre cette prédisposition. Particularité à signaler pour les femmes, la ménopause entraîne un déclin hormonal qui favorise le relâchement de la peau.

Si une exposition modérée peut être favorable à la santé (synthèse de la vitamine D2), le soleil reste néanmoins le principal facteur de vieillissement de la peau. En effet, les expositions prolongées aux UV ne sont pas sans conséquence. L’abus de ces rayons fragilise les cellules de la peau. La production de mélanine, de collagène et d’élastine, qui donne à la peau sa tonicité, se réduit ainsi prématurément. Le desséchement s’accélère aussi, ce qui a un impact sur le relâchement cutané. Rappelons également que les rayonnements ultraviolets (solaires et artificiels) sont des cancérogènes avérés.

Les substances toxiques présentes dans les cigarettes participent à la dégradation des cellules du derme et de l’épiderme. En contribuant à la destruction des fibres qui assurent l’élasticité de la peau et son maintien, le tabac favorise l’apparition de rides.

La santé et l’aspect de la peau sont étroitement liés à la qualité de notre alimentation. Si elle est déséquilibrée, pauvre en antioxydants et en acides gras essentiels, la peau vieillit prématurément et se relâche davantage.

Parmi les autres facteurs de risque en cause, le stress engendre également la production de radicaux libres, responsables du vieillissement prématuré des cellules. La sédentarité n’est pas l’amie de notre peau non plus ! La pratique régulière d’une activité physique contribue non seulement à notre santé mais favorise aussi une bonne oxygénation des tissus cutanés.

Peut-on préserver la jeunesse de notre peau ?

Aucun remède miracle n’existe pour retarder ce processus de vieillissement. C’est un phénomène naturel et inéluctable. Et la chirurgie esthétique ? Elle ne ralentit en aucun cas le vieillissement de la peau mais modifie simplement son aspect.
Certaines habitudes de vie peuvent toutefois être bénéfiques pour donner à notre peau un bel aspect. Parmi celles-ci : éviter le stress, dormir suffisamment, s’hydrater correctement, faire plus attention à son alimentation, appliquer une protection solaire adaptée, pratiquer une activité physique régulière… et bien entendu, supprimer le tabac ! Ses effets négatifs sur la peau sont reconnus mais ils disparaissent rapidement après son arrêt. Votre peau vous remerciera et vos poumons aussi !

(1) Ces cellules synthétisent la mélanine (pigment brun foncé). Elles sont donc responsables de la pigmentation de la peau.
(2) L’exposition solaire est bénéfique à condition qu’elle reste raisonnable. Deux fois par semaine 15 à 30 minutes suffisent pour métaboliser correctement la vitamine D.

Cet article en synthèse

  • Avec les années, notre peau perd en tonicité et son aspect change. C’est un phénomène naturel malheureusement inévitable.
  • Nous ne sommes pas égaux face au vieillissement de notre peau. Notre capital génétique a une certaine influence, comme nos modes de vie.
  • En corrigeant certaines habitudes au quotidien, il est possible d’avoir une influence positive sur le vieillissement cutané.

Partagez cet article