Comment prévenir les risques de phlébite ?

Favorisée par l’immobilisation, la phlébite est un problème de santé assez fréquent dont la gravité est liée à ses complications potentielles. Elle est donc à surveiller de près. Quelques gestes simples au quotidien limitent cependant les risques de développer cette maladie vasculaire.

Qu’est-ce que la phlébite ?

La phlébite – également appelée thrombose veineuse – se caractérise par la formation d’un caillot de sang dans une veine, le plus souvent au niveau des membres inférieurs. On distingue :

- la phlébite superficielle. Le caillot se forme dans une petite veine sous la surface de la peau. La zone concernée est douloureuse, rouge, épaisse et dure. Elle se situe souvent au niveau d'une varice. La phlébite superficielle est bénigne, mais peut se compliquer en phlébite profonde. Il est donc important de consulter son médecin rapidement.

- la phlébite profonde. Le caillot sanguin est situé dans des veines de plus gros diamètre, près des artères. Il risque de migrer jusqu’aux poumons, provoquant une embolie pulmonaire. Il s’agit d’une urgence vitale !
Les signes de la phlébite profonde ? Douleur vive, sensation de lourdeur des jambes, œdème qui s’accompagne d’un durcissement ou gonflement de la zone. La peau devient bleuâtre, violette, chaude au toucher.

Ces signes ne sont malheureusement pas systématiquement présents, ni très spécifiques. La phlébite peut même être asymptomatique.

Combien de personnes souffrent de phlébite ?

L’Inserm recense entre 50 000 à 100 000 cas de phlébites profondes par an, et plus de 250 000 cas de phlébites superficielles.

Quels sont les facteurs de risques ?

Certains facteurs favorisent la survenue d’une phlébite :

- insuffisance veineuse. La thrombose veineuse superficielle est une complication de l'insuffisance veineuse. Les varices constituent le signe le plus fréquent de l'insuffisance veineuse chronique (mais les varices ne provoquent que rarement une phlébite profonde).

- hypercoagulabilité du sang, c’est-à-dire un déséquilibre du système de coagulation du sang. La phlébite profonde résulte surtout de l'hypercoagulabilité.

- immobilité prolongée des membres inférieurs, suite à une chirurgie, un alitement prolongé, le port d'un plâtre, un voyage de plusieurs heures en avion, train ou voiture, une perte d'autonomie des personnes âgées, etc.

- l’âge. Plus on prend de l'âge, plus on risque de faire des phlébites. Après 75 ans, c'est une personne sur cent.

- obésité, tabagisme, cancers favorisent la formation d'un thrombus. Certains médicaments, comme les corticoïdes, augmentent également ce risque.

Comment prévenir les risques de phlébites ?

Lorsque l'insuffisance veineuse est connue, ses complications peuvent être prévenues par des gestes simples, au quotidien.

- Pratiquez une activité physique : marche, natation, vélo.
- Avant de se coucher, effectuez quelques mouvements de pédalage, allongé sur le dos. Massez vos jambes pendant quelques minutes, en remontant des chevilles vers les genoux afin de favoriser le retour du sang des jambes vers le cœur.
- Si vous devez rester longtemps assis, allongé ou debout, prenez des pauses régulières pour marcher. Le sang circule mieux si vous laissez vos jambes étendues lorsque vous êtes assis (évitez de croiser les jambes au niveau des genoux) ou couché.
- Vous pouvez également surélever les pieds de votre lit avec une cale de 10 à 15 centimètres.
- Évitez de piétiner.
- Evitez le chauffage au sol.
- Le tabac diminue la tonicité des veines et favorise la survenue des phlébites.
- Adoptez une alimentation équilibrée, en limitant les aliments qui favorisent la congestion des veines (alcool, épices, café, thé).
- La chaleur sur les jambes est néfaste en cas de problèmes veineux. Évitez les bains trop chauds (les douches d’eau fraîche ne provoquent pas de dilatation des veines et soulagent les symptômes), le sauna et le hammam, l'épilation à la cire chaude, les expositions au soleil.

Après une opération chirurgicale ou un alitement prolongé :

- les jambes doivent être surélevées d'environ 10 cm. Essayez de vous lever et marcher au moins quelques minutes.

Si vous devez voyager en avion, train ou voiture plus de 6 heures :

- portez des chaussettes, des bas ou un collant de contention élastique dès le matin du départ et hydratez-vous suffisamment,
- privilégiez les vêtements larges et confortables,
- bougez les pieds très souvent, faites des mouvements de flexion-extension des chevilles, ne croisez pas les jambes et marchez régulièrement.

Source : « Comprendre la phlébite »,www.ameli.fr
« Reconnaitre une phlébite », www.ameli.fr
« Thrombose veineuse », Inserm
« Thrombose veineuse », Vidal

Cet article en synthèse

  • La phlébite est un problème de santé assez fréquent dont la gravité est liée à ses complications potentielles.
  • Cette pathologie est favorisée par une immobilisation prolongée, l’âge, des maladies veineuse…
  • Une bonne hygiène de vie et des gestes simples au quotidien favorisent la bonne circulation du sang et réduisent les risques de phlébites.

Partagez cet article