Comment reconnaître ses médicaments génériques ?

Votre médecin vous a prescrit des médicaments génériques et vous êtes un peu perdu ? Afin d’éviter toute confusion, notamment si vous prenez plusieurs traitements, voici quelques explications.

Présents en France depuis la fin des années 1990, les médicaments génériques sont aujourd’hui largement utilisés.

C’est quoi un médicament générique ?

Un médicament générique est conçu à partir d’un médicament “original” (princeps) déjà commercialisé et découvert par un laboratoire qui en garde l’exclusivité pendant 15 à 20 ans. Une fois le brevet d’invention levé, les autres laboratoires ont le droit de produire un médicament identique à ce “princeps” : c’est le médicament “générique”. Fabriqué avec la même quantité de la même molécule, il soigne de la même façon. Il existe aujourd’hui environ 700 médicaments disponibles en générique.

Pourquoi le médicament générique est-il moins cher ?

Les médicaments génériques sont conçus grâce à des molécules déjà employées pour traiter des millions de patients, d’où leur prix moindre. Les emballages sont également moins coûteux. C'est autant d'économies réalisées par l’assurance maladie pour vous rembourser d'autres soins.

Comment distinguer le médicament original du médicament générique ?

Contrairement au médicament “original”, il n’existe pas de marque. Sur la boîte du médicament générique, c’est la DCI (dénomination commune internationale - voir encadré) qui apparaît, suivie du nom du laboratoire et du dosage. Par exemple, la DCI du Doliprane© est le paracétamol. Quelques médicaments génériques font exception : ils portent la mention “Gé” pour “générique” qui suit le nom de marque du médicament.
L’usage d’un médicament générique ne modifie pas les horaires ni la fréquence de prise. Poursuivez également les mêmes règles concernant l’alimentation, la prise d’autres médicaments ou la conduite de véhicules.

Nos conseils pour s’y retrouver

  • Repérez sur l’ordonnance quel médicament est remplacé par un générique. N’hésitez pas à demander à votre pharmacien de l’indiquer sur la boîte. Conservez également chaque ordonnance : vous pourrez vous y référer en cas de besoin.
  • Avant de commencer le médicament générique, terminez votre boîte avec le médicament « original ». Chaque médicament doit être conservé dans sa boîte avec la notice.
  • Prenez garde à ne pas confondre deux génériques dont l’emballage est proche. Au début de tout traitement, il est important de bien lire la notice pour connaître les précautions d’emploi.
  • Si vous avez une ancienne ordonnance que vous renouvelez régulièrement, votre médecin a sûrement inscrit le nom du médicament original. Le pharmacien sait à quel médicament générique il correspond et peut le substituer. Il doit normalement vous en informer. S’il ne le fait pas, ou si vous avez des questions, il est là pour y répondre.
  • Enfin, si le médecin estime qu'il ne faut pas vous donner un générique à la place du médicament original, il pourra le préciser sur l'ordonnance.
    Bon à savoir : L’usage d’un médicament générique ne modifie ni la posologie ni le traitement. Poursuivez les mêmes règles concernant l’alimentation, la prise d’autres médicaments ou la conduite de véhicules.

La DCI

Créée par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), la Dénomination Commune Internationale (DCI) est une appellation unique et universellement reconnue. Elle désigne la substance active du médicament. Depuis janvier 2015, les médecins ont l’obligation de prescrire les médicaments en indiquant la DCI. Celle-ci permet aux professionnels de santé dans le monde entier et aux patients d’identifier clairement un médicament. C’est plus facile : le même nom apparaît sur l’ordonnance et sur la boîte du médicament.

Cet article en synthèse

  • Un médicament générique est conçu à partir d’un médicament (princeps) déjà commercialisé.
  • Sur la boîte d’un médicament générique est indiquée la DCI (Dénomination commune internationale). Elle désigne le nom de la substance active du médicament, suivie du nom du laboratoire et du dosage.
  • Pour vous y retrouver, repérez sur l’ordonnance quel médicament est remplacé par un générique. Demandez à votre pharmacien de l’indiquer sur la boîte.

Partagez cet article