Comment soulager vos rhumatismes ?

Qu’ils soient d’origine inflammatoire, dégénérative ou infectieuse, les différents rhumatismes ont en commun la douleur et la gêne occasionnées dans la vie de tous les jours. Une fois le diagnostic posé, votre médecin généraliste, ou votre rhumatologue, saura vous prescrire un traitement adapté. Vous pourrez aussi améliorer votre état de santé en adoptant quelques bons réflexes !

Des médicaments susceptibles d’atténuer la douleur

Pour contrôler la maladie et espacer les crises inflammatoires, votre médecin vous prescrira en premier lieu des antalgiques et des antidouleurs comme le paracétamol, mais aussi des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS). Lorsque le traitement ne s’avère pas assez efficace, il peut avoir recours à des injections de corticoïdes pour combattre l'inflammation plus durablement. Cependant, les injections ne doivent pas être à répétition car la cortisone accélère la destruction du cartilage.
Depuis quelques années, les traitements de fond d’origine biotechnologique, c’est-à-dire produits à partir de cellules vivantes, ont fait leur apparition. Ils sont aujourd’hui utilisés pour traiter de multiples pathologies, dont les maladies inflammatoires comme les rhumatismes.

Bouger et solliciter les articulations

Si un court repos peut s’avérer nécessaire au moment d’une crise très forte, les rhumatologues conseillent, depuis quelques temps déjà, la mobilité plutôt que l’immobilisme ! Une activité physique légère, voire même certains sports, aident à stimuler les nerfs et empêcheront vos articulations de s'engourdir. Enfin, des séances de kinésithérapie peuvent être souhaitables dans la prévention des crises douloureuses.

Parfois, avoir recours à la chirurgie

Dans certains cas, la chirurgie va permettre d’enrayer les destructions cartilagineuses et tendineuses ou, encore, de réparer des tendons. Pour les patients atteints d’arthrose, la chirurgie permet la pose de prothèses, totales ou partielles, de genou ou de hanche. Elle permet également de remplacer une articulation détruite par une prothèse dans le cas d'une polyarthrite rhumatoïde.

Il existe aussi des traitements naturels

Votre pharmacien peut vous conseiller des huiles essentielles ou plantes, sous forme de teinture mère ou de suspension intégrale. Elles sont susceptibles de réduire les poussées douloureuses et favorisent la récupération des tissus tout en augmentant la mobilité. Parmi celles-ci, notons le saule blanc et la reine-des-prés qui ont des propriétés naturelles proches de l’aspirine. Elles calment la douleur et diminuent l’inflammation. Le cassis possède, quant à lui, des propriétés anti-inflammatoires et facilite également la réparation du cartilage. Enfin, l’harpagophytum, sous forme de gélules ou gel à masser, renforce l’action des plantes précédentes.

Vous pouvez aussi opter pour quelques moyens naturels

Si vous avez quelques kilos à perdre, c’est le bon moment car vous soulagerez ainsi vos articulations, et les douleurs seront moins violentes. La pause de cataplasmes d’argile, verte ou de lin, est également efficace lorsqu’ils sont appliqués matin et soir sur les zones douloureuses. De même, certains épices sont réputés pour leurs propriétés anti-inflammatoires, notamment le curcuma, la cannelle et le gingembre. Pensez aussi aux omégas 3 pour leurs vertus anti-inflammatoires en mangeant du poisson gras trois fois par semaine et en remplaçant les huiles de tournesol et de maïs par de l’huile de colza, de noix ou de soja. Enfin, une cure de cuivre (oligo-élément) est un bon moyen de faire baisser l’inflammation.

Et des outils qui facilitent le quotidien

Stylos, fourchettes, cuillères, couteaux ergonomiques… De nombreux accessoires et outils disposant d'un manche plus large sont proposés dans le commerce afin de diminuer les problèmes de préhension.

Cet article en synthèse

• Les rhumatismes peuvent être traités par des antalgiques, des antidouleurs, mais aussi des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS).
• Il existe des moyens naturels pour soulager les douleurs et diminuer l’inflammation.
• Une bonne hygiène de vie, une activité physique appropriée et certains accessoires apportent une contribution efficace dans les traitements.

Partagez cet article