Quelles sont les origines de l’arthrite infectieuse ou arthrite septique ?

L'arthrite est un terme générique qui désigne une affection inflammatoire touchant une ou plusieurs articulations. Dans le cas d’une arthrite infectieuse (ou septique), une articulation est infectée par une bactérie. L’infection se développe en quelques heures ou quelques jours et les complications sont rapides. Si vous soupçonnez une arthrite septique, une prise en charge spécialisée, en urgence et à l’hôpital, s’impose.

L’arthrite septique, une infection aiguë d’une articulation

Une arthrite septique (ou infectieuse aiguë) est causée par une bactérie, mais parfois aussi un virus ou un champignon. La douleur est vive et soudaine, et peut s'accompagner d'un état fébrile (fièvre, frissons, fatigue). Si vous ne traitez pas rapidement, votre articulation se détruit très vite.

Le genou, articulation la plus touchée chez l’adulte

Une seule articulation est atteinte, parfois deux ou trois. L'infection survient le plus souvent dans les grosses articulations porteuses (hanches, genoux), mais elle peut également apparaître dans de plus petites articulations (doigts, coudes, chevilles). Le genou est l’articulation la plus fréquemment touchée chez l’adulte (30 %), tandis que c’est la hanche chez l’enfant.

Les causes d’une arthrite infectieuse

En général, l’arthrite septique fait suite à une infection qui existe ailleurs dans l'organisme (infection cutanée, dentaire, urinaire...). Il arrive cependant qu’une infection se déclare directement dans une articulation en cas de traumatisme ou suite à un geste médical (ponction articulaire, infiltration intra articulaire…) ou chirurgical (méniscectomie, mise en place d’une prothèse…). L'arthrite infectieuse peut également être secondaire à une infection virale (hépatite, rougeole, mononucléose infectieuse, oreillons…). Après l'infection initiale, le micro-organisme peut être transporté dans le sang jusque dans une articulation qu’il va contaminer en provoquant la formation d’un « liquide articulaire purulent ».

Les facteurs de risque d’une arthrite infectieuse

L’âge moyen des personnes contaminées est de 60 ans. L’arthrite infectieuse touche en majorité des hommes (70 % des cas), le plus souvent immunodéprimés (alcoolisme, diabète, cancer, insuffisance rénale ou hépatique, hémodialyse, toxicomanie intraveineuse, rhumatisme inflammatoire chronique, infection par le VIH, traitement immunosuppresseur...).

70 % des cas concernent les hommes

La prise en charge d’une arthrite infectieuse

Dès le diagnostic posé, l'arthrite infectieuse nécessite une hospitalisation en urgence. La dégradation du cartilage (« chondrolyse ») liée à la bactérie est très rapide en l'absence de drainage articulaire et de traitement antibiotique adapté. Les lésions définitives du cartilage ou « arthrose secondaire » sont les principales séquelles. Par ailleurs, le risque d’infection sévère secondaire est important (septicémie, choc septique, endocardite, autres localisations septiques), et peut conduire au décès.

Cet article en synthèse

  • Une arthrite infectieuse (ou septique) est la contamination d’une articulation par une bactérie, parfois un champignon ou un virus.
  • L’arthrite septique fait suite à une infection qui existe ailleurs dans l'organisme, à un traumatisme ou un geste médical ou chirurgical, ou encore à une infection virale.
  • L’âge moyen des personnes contaminées est de 60 ans.

Partagez cet article