Le rhumatisme dans tous ses états

Vos articulations sont raides et vous font souffrir, cela peut être au niveau du dos, d’un genou, d’une épaule ou d’un poignet… La douleur est lancinante, parfois insupportable… Elle se manifeste au réveil ou lors d’un changement de position. Il est possible que vous souffriez de rhumatisme ! Même si elle se manifeste à tout âge, cette maladie est extrêmement répandue chez les seniors. Mais qu’est-ce que le rhumatisme exactement ?

Un terme générique pour une maladie inflammatoire

Le rhumatisme est une maladie qui désigne toutes les inflammations au niveau articulaire, mais également les cartilages, les membranes synoviales, les tendons et autres ligaments qui composent les articulations.

Il faut distinguer les rhumatismes à caractère dégénératif qui touchent notamment les personnes âgées, et qui sont liés au processus de vieillissement de l’appareil locomoteur (arthrose et ostéoporose), des rhumatismes inflammatoires (polyarthrite rhumatoïde et spondylarthrite ankylosante) et de ceux d’origine infectieuse (arthrite septique et spondylodiscite) ou, encore, des rhumatismes dus à un processus métabolique (goutte).

Comment se manifestent les rhumatismes ?

Ils se caractérisent à la fois par des douleurs de type « mécanique » qui se révèlent au moment du lever le matin, ou à l’occasion de certains mouvements. Ils sont souvent accompagnés par un gonflement et une raideur de l’articulation qui occasionnent une gène plus ou moins grande. Ces symptômes ont tendance à diminuer lorsque l'on bouge et mobilise les articulations au fil de la journée.

Mais tous les rhumatismes ne se ressemblent pas ! En effet, un rhumatisme dégénératif, rarement douloureux la nuit, se manifeste lors d’activités physiques soutenues, alors qu'un rhumatisme inflammatoire va réveiller la personne en pleine nuit et même rester douloureux au repos…

Les principales causes des rhumatismes

Les rhumatismes peuvent être le résultat d’une contrainte excessive sur le cartilage, notamment en cas d’obésité ou d’embonpoint. Ils peuvent aussi être consécutifs à des traumatismes articulaires (sport violent ou geste répétitif, notamment dans le cadre de l’activité professionnelle) et il a même été mis en évidence qu’ils pouvaient s’agir d’une dérégulation du système immunitaire ou, encore, dans d’autres cas, d’infections ou de tumeurs cancéreuses. Enfin, il semble que le facteur héréditaire puisse également être incriminé.

Établir le diagnostic du rhumatisme

Il est établi sur la base d’un examen médical classique, au cours duquel votre médecin va examiner vos articulations et l'amplitude des mouvements. Il vous posera un certain nombre de questions qui lui permettront d’affiner son diagnostic : Quel est votre mode de vie ? Depuis quand souffrez-vous ? Quelles sont les articulations touchées ? Comment se manifeste la douleur ? Avez-vous des parents atteints de rhumatismes ? Etc.

Généralement, il vous prescrira des examens radiologiques (scanner ou IRM) et peut être amené à faire effectuer une ponction articulaire pour analyser le liquide contenu dans l'articulation et rechercher la présence de bactéries ou de cristaux solidifiés. Selon les symptômes, des examens sanguins sont souhaitables, notamment pour confirmer une polyarthrite rhumatoïde.

Cet article en synthèse

  • Les rhumatismes regroupent l’ensemble des maladies concernant les structures des articulations.
  • Ils touchent les personnes de tout âge, mais particulièrement les seniors, et certains facteurs favorisent le développement de ces maladies.
  • Ils causent des douleurs et des gonflements souvent invalidants dans le quotidien.

Partagez cet article