Ehpad Marie Pia, une réponse au vieillissement des personnes atteintes de troubles psychiatriques

À l’automne dernier, la première pierre du futur Ehpad Marie Pia a été posée entre les murs de l’hôpital Sainte-Marie au Puy-en-Velay, en Haute-Loire. Sa particularité : accueillir des personnes ayant un trouble psychiatrique antérieur aux troubles de l’âge.

Après 10 ans d’attente dans les méandres de l’administration, le projet d'Ehpad psychiatrique de l'association hospitalière Sainte-Marie au Puy-en-Velay, se concrétise enfin. Selon l’OMS, la maladie mentale recouvre des pathologies très diverses : dépression, troubles obsessionnels compulsifs, anxiété et phobies, troubles alimentaires, schizophréniques ou bipolaires, autisme, etc. Parce que ces malades psychiques demandent une attention et des soins particuliers, l'établissement Marie Pia veut combler le manque entre l’Ehpad classique et la structure sanitaire. Prévu pour accueillir les plus de 60 ans, il sera totalement consacré aux personnes souffrant d’un trouble psychiatrique.

Les plus de 60 ans de plus en plus touchés

En France, une personne sur cinq est concernée par une maladie psychique. Dans les prochaines années, la maladie mentale constituera la première cause de handicap et d’invalidité dans le monde. Avec l’allongement de l’espérance de vie, les personnes souffrant d’un handicap mental sont aussi un peu plus nombreuses que par le passé. C'est donc une population plus jeune que dans un Ehpad classique, et très ciblée, qui devrait fréquenter la structure Marie Pia, avec par conséquent une présence stable de patients. Aujourd’hui, ces plus de 60 ans sont pris en charge dans les Ehpad, l’hôpital n’assurant que du court séjour. Or, les Ehpad classiques ne disposent pas de ressources suffisantes pour accompagner correctement ces personnes qui nécessitent des moyens et un personnel formé. Plus jeunes et plus mobiles, elles peuvent également perturber les autres résidents.

Un accueil gradué pour aider aussi les aidants

L’Ehpad Marie Pia accueillera soixante personnes de façon permanente, et disposera de 6 places en accueil temporaire, notamment pour les aidants, ainsi que 3 places d'accueil de jour. Les malades qui vivent en famille, à domicile, et dont la charge avec l’âge devient trop lourde pour leurs proches, sont aussi concernés. Pour être admis, les patients devront souffrir de pathologies psychiatriques chroniques, bien antérieures aux troubles générés par l'âge. Le tarif devrait être à peu près identique à celui des Ehpad de Haute-Loire dont le Département absorbe une partie.
La construction en neuf du bâtiment a débuté en octobre 2019 pour une ouverture prévue en 2021. Avec l’Ehpad Marie Pia, les « oubliés du système » vont pouvoir profiter d’une prise en charge qui réponde vraiment à leurs besoins.

Cet article en synthèse

  • Si un Français sur cinq peut être atteint par une maladie mentale, la prise en charge des plus de 60 ans reste aujourd'hui encore inadaptée et insuffisante.
  • L’ouverture en 2021 de l’Ehpad Marie Pia au Puy-en-Velay (Haute-Loire) va combler le manque entre l’Ehpad classique et la structure sanitaire.
  • L’Ehpad Marie Pia pourra accueillir de façon permanente 60 personnes de plus de 60 ans souffrant de pathologies psychiatriques chroniques, bien antérieures aux troubles générés par l’âge.

Partagez cet article