Ehpad : vers le développement durable

Responsabilité sociétale des entreprises, développement durable, transition écologique… Les Ehpad sont de plus en plus concernés par ces enjeux et lancent de nombreuses initiatives.

Tout le monde y gagne

Engager des actions de développement durable dans les structures pour personnes âgées, c’est possible ! Cette démarche profite non seulement à la Société mais elle améliore aussi la qualité de vie des résidents et redonne du sens aux métiers de l’accompagnement.

Faire évoluer ses pratiques

Bien sûr, travailler sur l’optimisation du bâti (énergies renouvelables, bâtiment HQE, isolation, etc.) est nécessaire. Mais avec des actions simples, il est possible d’apporter une autre pierre à l’édifice.
Tout commence par un état des lieux des pratiques afin de les passer au crible des enjeux environnementaux, sociétaux et économiques. Et les faire évoluer. Lutte contre le gaspillage alimentaire, mise en place de bacs de compost, tri sélectif des déchets, utilisation de produits d’hygiène éco-labellisés, co-voiturage pour les sorties, activités intergénérationnelles, ateliers en lien avec la nature… Des initiatives fleurissent dans toute la France.

Tris sélectif des déchets

Donner du sens

Exemples, parmi d’autres : l’Ehpad Simon Benichou à Nancy a fait de l’éco-responsabilité un axe de son projet d’établissement. Parmi les nombreuses actions mises en place, la direction s’est lancée dans l’installation d’un poulailler, d’une ruche, d’un récupérateur d’eau, d’un site de compostage partagé avec les habitants du quartier, l’accueil d’un minimarché hebdomadaire… Outre leur finalité durable, ces actions donnent du sens, créent du bien-être, génèrent du mieux vivre.
D’autres établissements optent pour une meilleure gestion de l’alimentation : certains produits ne sont plus jetés, mais conservés pour des goûters confectionnés par les résidents.
L’Ehpad Les jardins du Castel à Chateaugiron, en Ille-et-Vilaine, s’est engagé dans une véritable stratégie de développement durable en juin 2018. Son ambition ? Devenir un établissement solidaire en aidant à la réinsertion par l’emploi, conforter l’accompagnement personnel du résident notamment par l’engagement dans la démarche « En route vers le label Humanitude », mettre en place une politique d’achats responsables (bio ou locaux)… Douze axes d’actions ont été identifiés.

Lutter contre le gaspillage

Changer son comportement

De nombreuses innovations technologiques peuvent aussi aider considérablement à devenir plus mesuré dans la consommation d’énergie : chasse d’eau économique, mousseur sur robinet, éclairage différencié (pour allumer certaines zones et non une salle entière), sous-compteurs électriques, éclairage LED…
Le comportement des usagers reste également capital. L’Ehpad de Flassans-sur-Issole, dans le Var, a mené une vaste campagne « écogestes » auprès de ses salariés et a constaté une baisse salvatrice de sa consommation d’énergie.

Co-voiturage pour les sorties

Petites initiatives, grands bénéfices

Quel que soit le mode opératoire choisi par l’Ehpad, l’ensemble des secteurs de vie de l’établissement est concerné. Et, cerise sur le gâteau, cette politique est souvent source d’économies substantielles. S’engager dans le développement durable profite vraiment à tous.

 

 

Cet article en synthèse

  • Les Ehpad en France multiplient les initiatives en faveur du développement durable.
  • Les exemples ne manquent pas : installation d’un récupérateur d’eau, d’un site de compostage, achats responsables, aide à la réinsertion par l’emploi, etc.
  • Des engagements qui améliorent la qualité de vie des résidents et renforcent la motivation des équipes.

Partagez cet article