“Grand âge et autonomie” :
des pistes pour mieux prendre soin des aînés

Entre octobre et décembre dernier, près de 415 000 citoyens ont proposé des actions concrètes pour « mieux prendre soin de nos aînés ». Une contribution conséquente qui doit nourrir le projet de loi sur la dépendance attendu en 2019.

Pour préparer le plan “grand âge et autonomie”, la ministre de la santé Agnès Buzyn a lancé fin 2018 une vaste consultation citoyenne autour d’une question simple : “Comment mieux prendre soin de nos aînés ?”. Près de 415 000 personnes se sont inscrites sur une plateforme en ligne. 18 000 propositions ont été postées.

Des soignants plus nombreux, mieux payés, mieux formés

La première demande porte sur l’amélioration des conditions de travail des soignants. Une condition nécessaire à une meilleure prise en charge des personnes âgées. Les citoyens proposent de multiplier le nombre d’infirmier(e)s, aides-soignant(e)s, aides à domicile, etc. Des soignants mieux payés, mieux formés. Autre idée : des dispositifs pour réduire le risque de burn-out.

Rester le plus longtemps possible à la maison

L’amélioration de la qualité et de l’accueil dans les Ehpad est souhaitée, tout comme… le maintien à domicile. Les participants à la consultation appellent par exemple à des aides financières pour adapter les logements à la perte d’autonomie (télésurveillance, alarme en cas de chute, etc.) et développer des service à domicile. En France : 41% de personnes âgées dépendantes sont en maison de retraite, presque deux fois plus que dans la plupart des pays européens.

41% des personnes âgées dépendantes sont en maison de retraite

Des Ehpad moins chers

D’autres contributions visent la tarification des établissements spécialisés. Plus d’un résident sur deux en Ehpad public paye plus de 1 800 euros par mois. Parmi les solutions possibles : meilleur encadrement des tarifs, aides financières ou développement de structures plus petites.

Le développement de lieux alternatifs et intergénérationnels, un soutien renforcé aux aidants (formation, statut, avantages fiscaux) ou encore une simplification des démarches administratives figurent enfin parmi les propositions plébiscitées.

Une loi sur la dépendance avant fin 2019

Cette consultation citoyenne alimente la mission « Grand âge et Autonomie », dont le rapport a été remis à Agnès Buzyn fin février. Ses préconisations guideront le projet de loi sur la dépendance et l’aide aux personnes âgées, attendu en 2019.

En attendant, des premières pistes ont déjà été avancées, sans être confirmées. Comme la tarification des Ehpad en fonction des revenus (comme pour les crèches). Côté financement, on parle de la Contribution pour le remboursement de la dette sociale (CRDS) qui arrive à échéance prochainement, l’excédent de la sécurité sociale, le recours à des assurances complémentaires… Réponse dans quelques mois.

Cet article en synthèse

  • Pour préparer la future loi sur la dépendance, le ministère de la santé a lancé fin 2018 une vaste consultation citoyenne sur le thème “comment mieux prendre soin de nos aînés ?”
  • Parmi les contribuions les plus plébiscitées figurent l’amélioration de l’accueil dans les Ehpad, des soignants plus nombreux, le soutien aux aidants, des efforts en faveur du maintien à domicile, une tarification plus juste des établissements spécialisés.

Partagez cet article