L’hospitalisation des personnes âgées

En France, près de 3,6 millions de personnes âgées de 70 ans et plus sont hospitalisées une ou plusieurs fois chaque année. D’ici 2030, ce chiffre pourrait atteindre plus de 5 millions, soit 1 prise en charge sur 3 dédiée à nos aînés. L’hospitalisation peut affecter l’autonomie de la personne soignée, et accélérer le déclin physique et moral.

 

5,4 millions de séjours hospitaliers

sont effectués chaque année par des personnes âgées de 70 ans et plus dans des services où la prise en charge nécessite une surveillance rapprochée ou une haute technicité.

+ de 390 000 personnes âgées

poursuivent leur séjour en convalescence dans une Unité de Soins de Suite et de Réadaptation (SSR) ou dans une Unité de Soins de Longue Durée (USLD).

1 hospitalisation sur 5

était dédiée aux personnes âgées de 75 ans et plus en 2016. Dans une quinzaine d’année, il s’agira d’une hospitalisation sur 3.
Le nombre de consultations d’urgence des personnes âgées de 75 ans et plus devrait également augmenter de + 42 % d’ici 2030. À terme, les seniors seront au cœur des métiers à l’hôpital.

1 personne sur 6 devient dépendante pour la marche après l’hospitalisation

En effet, les personnes âgées hospitalisées ont 60 fois plus de risque de développer des incapacités fonctionnelles.

6

facteurs principaux liés à une hospitalisation peuvent entraîner une dépendance chez la personne âgée : l’immobilisation, la confusion aigüe (ou mentale), la dénutrition, les chutes, l’incontinence urinaire et les effets indésirables des médicaments. À l'occasion d'une hospitalisation, la personne âgée change d'environnement, de rythme ou encore d'habitudes alimentaires. En plus de sa pathologie, la rupture avec son quotidien la fragilise.

10%

Tel est le pourcentage de personnes âgées développant une dépendance après une hospitalisation. Cette incapacité fonctionnelle serait évitable dans 80 % des cas.

50%

Suite à une hospitalisation, 50 % des personnes âgées qui ont perdu leurs capacités fonctionnelles vont les récupérer.

Une baisse de 11 % des hospitalisations complètes(1) en 2030

Selon une étude projective de la Drees publiée en 2017, le développement de la prise en charge ambulatoire et le raccourcissement des durées de séjours en hospitalisation complète entraîneront la baisse du taux d’hospitalisation des plus de 65 ans à l’horizon 2030.

+ 50 % de séjours ambulatoires en 2030

Le nombre de séjours en ambulatoire devrait en effet quant à eux augmenter de près de 50 % en 2030 par rapport à 2012.

(1) Une hospitalisation complète inclut l’hospitalisation de nuit. La durée des séjours en hospitalisation complète varie de quelques jours à plusieurs mois.

Sources :
-Communiqué de presse Haute autorité de santé
– 27 octobre 2017.
- Société française de gériatrie et gérontologie.
- Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques

Partagez cet article