JADE, une association en faveur des jeunes aidants

Un demi-million d’enfants et d’adolescents aident un proche en situation de dépendance. Ces jeunes aidants rencontrent non seulement les difficultés des aidants adultes, mais aussi de nombreux problèmes spécifiques dus à leur âge et à leur situation personnelle. L’association nationale des Jeunes AiDants Ensemble (JADE) leur vient en aide.

L’association nationale JADE

Elle a été créée en 2016 sur l’impulsion du réseau de santé pluri-thématiques SPES et d’un collectif de professionnels de santé et du social, de professionnels du cinéma et d’associations œuvrant dans le champ des aidants. Son but est de sensibiliser différents interlocuteurs et de déployer des actions concrètes en faveur des jeunes aidants. Les premières actions du dispositif JADE ont débuté en 2014, portées alors par le réseau de santé SPES.

Des opérations ciblées tous azimuts

L’un des premiers objectifs de l’association est de rendre visible et audible l’engagement de ces jeunes aidants. Cette reconnaissance est le préalable pour modifier le regard de la société sur la dépendance et sur la jeunesse. Les autres actions visent à :

  • leur permettre de s’affirmer grâce à la pratique artistique,
  • leur donner un temps pour souffler tout en faisant communauté,
  • leur proposer un soutien en favorisant la recherche d’aide adaptée à leur quotidien et une orientation vers un professionnel de soin psychique si nécessaire,
  • expérimenter ces dispositifs sur tout le territoire pour que tous les jeunes aidants puissent en bénéficier,
  • sensibiliser les acteurs de la santé, du social, de l’éducation nationale, des institutions publiques à la question des jeunes aidants pour favoriser leur implication et faciliter leur repérage…

Le dispositif des ateliers cinéma-répit

Cette pratique artistique vise à offrir aux jeunes aidants un espace de liberté centré sur la parole et sur leur ressenti. Ces ateliers cinéma-répit, dont plus de 100 jeunes aidants ont déjà bénéficié, sont organisés durant les vacances scolaires d’hiver et de printemps. Lors de séjours de 5 jours à la campagne, des groupes d’aidants de 8-12 ans et de 13-17 ans sont invités à produire un film sur leur expérience. Ils y parlent librement de leur vécu, de leur quotidien, de leurs inquiétudes et de leurs rêves. Il est réalisé avec l’aide de spécialistes en audiovisuel, des animateurs et des psychologues. Ces œuvres sont ensuite projetées en présence des familles. Elles visent à nouer le dialogue entre toutes les parties, à valoriser les jeunes aidants, et à leur offrir un sas de répit.

L’action, entièrement gratuite pour ces jeunes, a été menée jusqu’à maintenant en Ile-de-France. Elle va être expérimentée et amplifiée d’ici 2020 dans trois autres régions. De leur côté, les associations Oustal Mariposa et la plateforme Seltzer de Répit et d’Accompagnement, ont respectivement mis en place le même dispositif en région Occitanie et PACA en 2019.

Cet article en synthèse

  • L’association nationale des Jeunes AiDants Ensemble (JADE) a été créée en 2016 pour leur venir en aide.
  • Ses actions leur donnent plus de visibilité et de reconnaissance et leur apportent un soutien dans de nombreux domaines.
  • Le dispositif des ateliers cinéma-répit leur donne un espace de parole et d’expression par la réalisation de films sur leur vécu.

Partagez cet article