La “silver économie”, un business plein d’avenir

La “silver économie” désigne les services et activités économiques dédiés aux personnes âgées, notamment (mais pas seulement) celles en perte d’autonomie. En France, ce secteur affiche un fort potentiel de croissance et de créations d’emplois.

Les seniors en France, aujourd’hui et demain

En 2060, un Français sur trois aura plus de 60 ans, soit 24,5 millions de personnes contre 15 millions aujourd'hui en France (18%).
Sources : (Insee)

Nombre de séniors en France en 2060

La France se classe au 11ème rang mondial en termes de nombre d’habitants de 65 ans et plus.
En 2018, 1,4 million de personnes ont plus
de 85 ans

En 2050,
elles seront
4,8 millions

2,3 millions de personnes âgées

 

Près de 2,3 millions de personnes âgées pourraient se retrouver en situation de dépendance d'ici 2060. Soit deux fois plus qu’aujourd’hui.
Sources :
(Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques – Drees)

La silver économie, un marché en expansion

92 milliards d’euros : chiffre d’affaires de la silver économie en 2013. En 2020, il devrait représenter 130 milliards d'euros. 300 000 nouveaux emplois devraient être créés entre 2017 et 2020, dans les secteurs du service d'aide à la personne et de la santé (auxiliaires de vie, aides-soignants, infirmiers...), des voyages, de la culture, les métiers de développement digital, etc.

 

 

200 à 250 start-up engagées dans l’innovation au service des seniors.

 

D’ici 2030, 60% de la hausse de consommation sera générée par les personnes âgées de 60 ans et plus.

Les secteurs de la silver économie :

  • la santé : soins à domicile, médecine à distance, nutrition, objets de santé connectés... ,
  • la sécurité et l'autonomie : téléassistance, détecteurs... ,
  • l'habitat : logements adaptés, domotique... ,
  • les services : services à la personne, aide-ménagère, prévoyance... ,
  • les loisirs : tourisme, sport, jeux... ,
  • la communication : téléphones mobiles, tablettes, Internet... ,
  • les transports : aides à la mobilité, transports adaptés...

Des investissements publics

24 milliards d’euros : montant alloué par la France au financement public de la dépendance (dépenses de santé, hébergement, prise en charge médico-sociale). Soit environ 1% de la richesse nationale. Un financement qui pourrait atteindre 35 milliards en 2030.

Sources :
études de l’OMS (Organisation mondiale de la santé)

Partagez cet article