Le "bien vieillir", source d’innovation (partie 1)

La technologie s’intéresse à l’autonomie, au maintien à domicile et à la sécurité des seniors. Tour d’horizon des innovations de demain exposées lors des salons internationaux “Viva Technology” (Paris – 24 au 26 mai 2018) et “Consumer Electronic Show” (Las Vegas – 9 au 12 janvier 2018).

Swap, le porte-clés connecté

C’est un porte-clés blanc, petit, discret, qui ressemble à beaucoup d’autres. En réalité, “Swap” cache un GPS intégré. Grâce à une application smartphone, les proches d’une personne atteinte d’Alzheimer savent en permanence où elle se trouve, et la localisent facilement si elle est perdue. Swap intègre aussi un bouton d’urgence pour alerter ses proches en cas de problèmes ou de chutes. Résultat, un malade Alzheimer continue ses activités régulières, en toute sécurité. Ses proches sont rassurés. Lorsque son état de santé se dégrade, et que le risque de perdre ses clés augmente, Swap se “clipse” sur un vêtement, une ceinture.

Needabot, les robots qui surveillent les patients

Ils s’appellent Zeli ou Tiago. Ces robots font leurs premiers pas dans les hôpitaux ou maisons de retraite. Des prototypes capables de raccompagner un patient dans sa chambre, se promener en lui tenant la main, le divertir et répondre à de simples questions, ou encore de ramasser un vêtement tombé au sol. Des tâches répétitives mais indispensables. Zeli et Tiago allègent ainsi une partie du travail des personnels soignants, souvent surchargés. Autre fonctionnalité, ces robots développés par la start-up française Needabot arpentent seuls les couloirs. S’ils détectent une chute ou un patient allongé au sol, ils alertent immédiatement les équipes médicales.

Technis, un sol intelligent et connecté

En France, 12 000 personnes âgées décèdent chaque année après une chute. Des milliers d’autres se fracturent un bras, le bassin, le col du fémur. Présente au salon international « Viva Technology 2018 » à Paris, la start-up suisse Technis développe des revêtements intelligents truffés de capteurs de pression sous le sol d’une chambre ou d’un salon. En cas de chute, le système alerte les secours. Mais la solution portée par Technis va plus loin. Elle ambitionne de prévenir en amont les risques de chutes. Comment ? Les capteurs de pression analysent, en temps réel, les déplacements quotidiens, le nombre de pas effectués chaque jour, les pertes d’équilibre, etc. Autant de données transmises au personnel médical, qui peuvent traduire une éventuelle baisse de l’activité physique et des risques de chutes dans les semaines à venir.

E-Vone, la 1ère chaussure connectée pour les seniors

Redoutée par les personnes âgées, une chute est vite arrivée. En jardinant, en descendant un escalier ou lors d’une simple balade. Une start-up française a donc créé e-Vone, la première chaussure connectée pour les seniors. Le principe est simple. E-Vone intègre dans sa semelle un GPS, des capteurs de mouvement et un dispositif de vibration. « Lorsqu’une personne âgée chute et ne se relève pas, elle reçoit une première vibration dans sa chaussure pour s’assurer qu’elle va bien, qu’elle peut se relever. Sans réponse de sa part, un message d’alerte géolocalisé est adressé à ses amis, ses voisins ou sa famille. Ces derniers peuvent contacter les secours », détaille les concepteurs de ces chaussures pas comme les autres. Une fois l’alerte envoyée, la chaussure vibre pour indiquer à la personne âgée qu’un message de détresse a bien été expédié. Rassurant. Et contrairement à une montre ou un smartphone lanceurs d’alerte, aucun risque d’oublier ses chaussures avant de sortir !

Découvrez les innovations Hip’air, Majord'Home, Lili Smart dans la partie 2 de notre tour d’horizon.

 

Partagez cet article