Le stress peut-il être une cause de la perte d’autonomie ?

Lorsque l’environnement qui vous entoure vous met mal à l’aise ou vous agresse, votre corps apporte une réponse immédiate : le stress ! Pour les personnes âgées, cette réaction de l’organisme peut vite être handicapante et affecter les conditions indispensables au maintien à domicile. Repérer ce stress permet d’éviter le cercle vicieux de la dépendance.

Le stress, aigu ou chronique ?

Le stress aigu est une réaction de l’organisme face à une situation ponctuelle. Généralement, les symptômes disparaissent peu de temps après la fin du contexte stressant. Le stress chronique s’installe dans un environnement défavorable permanent. Il peut favoriser l’apparition de pathologies digestives, de maladies cardio-vasculaires, de troubles musculo-squelettiques, de troubles anxieux et de dépressions pouvant évoluer vers des tendances suicidaires.

Effets du stress

Le stress lié à la vieillesse

Vieillir peut constituer une source de stress, encore plus chez les personnes qui ont un terrain anxieux. Par exemple, celles très attentives au corps et au fonctionnement des organes. Pour elles, vieillir revient à revivre d’anciennes inquiétudes et entraîne une somatisation, liée ou non à la réalité du vieillissement. Le stress peut aussi émerger en réaction à un traumatisme (incident grave de santé, agression, conflit familial…) et s’exprime psychiquement par d’incessantes ruminations sur l’avenir, un pessimisme envahissant et des demandes de réassurance.
Lorsque le stress s’installe, il s’accompagne de soins et d’explorations médicales, souvent coûteuses, parfois peu efficaces, et d’abus de substances (antalgiques, tranquillisants, alcool) aux effets indésirables. La personne âgée est alors entraînée dans un cercle vicieux accentuant le risque de perte d’autonomie.

Combattre le stress pour éviter la dépendance

Une personne âgée peut faire face au stress sans prendre de produits pharmacologiques. Par exemple, en évitant les stimulants, en se couchant à des horaires réguliers, en maintenant ou initiant une activité physique, en pratiquant la relaxation, la sophrologie, la réflexologie plantaire, le yoga… Un accompagnement psychologique régulier apportera aussi un apaisement, qu’il soit délivré à domicile (équipe mobile de professionnels), en cabinet libéral ou au sein d’une institution.

Cet article en synthèse

  • Le stress est une réaction du corps soumis à des pressions ou des contraintes. Vieillir est une source de stress, notamment chez les personnes anxieuses de nature.
  • S’il s’installe (stress chronique), le stress peut affecter les conditions indispensables au maintien de la vie au domicile des personnes âgées.
  • Afin d’éviter le cercle vicieux de la dépendance, il est important de privilégier les réponses non pharmacologiques et/ou une prise en charge psychologique.

Partagez cet article