Les limitations fonctionnelles chez les seniors

Les tâches quotidiennes nécessitent des gestes simples comme lever les bras, se pencher ou ramasser un objet. Mais avec l’âge, des limitations fonctionnelles apparaissent et rendent ces gestes du quotidien beaucoup plus difficiles.

Chez les seniors, nous parlons de limitations fonctionnelles lorsqu’on observe une diminution des fonctions corporelles. Associées à l’âge, ces limitations peuvent être physiques, sensorielles ou cognitives.

Les plus de 75 ans et les femmes plus vulnérables

45% des 75 ans ou plus
déclarent subir au moins une limitation fonctionnelle. Ce taux atteint seulement 16% pour les 60-74 ans. Le passage des 75 ans se révèle donc être un vrai cap pour le corps.

48% des femmes de plus de 75 ans déclarent au moins une limitation fonctionnelle, contre 41% des hommes. Les femmes seraient donc plus touchées par la diminution des capacités fonctionnelles du corps.

Les déplacements : des limitations importantes

30% des femmes et près de 20% des hommes après 75 ans éprouvent des difficultés à marcher sur 500 mètres et à monter ou descendre un escalier.

24% ont du mal à se pencher pour ramasser un objet,
19% sont à la peine pour lever un bras,
10% sont moins habiles de leurs doigts ou de leurs mains.

Les limitations sensorielles touchent plus les hommes

17% des hommes de plus de 75 ans ont des difficultés à entendre contre 14% des femmes. À l’inverse, les femmes sont plus touchées par des problèmes de vue : 11% des femmes de 75 ans et plus contre 7% des hommes.

Les limitations cognitives augmentent significativement avec l’âge

15% des 75 ans ou plus déclarent avoir au moins une limitation cognitive, contre seulement 3% des 60-74 ans.

Se souvenir de choses importantes (11%) et résoudre les problèmes de la vie quotidienne (11%) sont les activités pour lesquelles les femmes de plus de 75 ans ont le plus de difficultés.

6% des hommes et femmes de plus de 75 ans éprouvent des difficultés pour comprendre les autres ou se faire comprendre des autres.

Sources : DREES : Enquête Vie Quotidienne et santé (VQS), 2014.

Partagez cet article