Médicaments ototoxiques : prudence !

Parmi les différentes causes pouvant provoquer une perte auditive, il en est une encore peu connue du grand public : la prise de médicaments dits ototoxiques ! Derrière ce terme se cachent pourtant de nombreux traitements antibiotiques, anti-inflammatoires et anticancéreux.

Effets indésirables et facteurs de risque

Au-delà de leurs effets bénéfiques, il n’existe pas de médicaments sans risque de causer des effets indésirables chez certains patients. Ils sont souvent bénins et temporaires, mais parfois graves et irréversibles. Dans le cas de l’ototoxicité, plusieurs facteurs de risques sont à prendre en considération :

  • la posologie (dose administrée),
  • le mode d’administration (gélule, sirop, gouttes, aérosol, intraveineuse),
  • la durée du traitement,
  • la sensibilité individuelle (génétique),
  • l’association à d’autres médicaments ototoxiques,
  • une insuffisance rénale,
  • l’exposition au bruit,
  • l’âge élevé du patient…

Le facteur de risque sera donc accru si, sous traitement, vous prenez de fortes doses, sur une durée prolongée, par voie intraveineuse, ou si vous souffrez d’une insuffisance rénale qui limite l’évacuation du médicament.

Quelles sont les principales conséquences ?

Les médicaments présentant une toxicité pour l’oreille sont susceptibles de provoquer une altération des structures de l’oreille interne (cochlée et vestibule). L’oreille externe et l’oreille moyenne ne sont pas concernées. Lors d’une atteinte cochléaire, les principaux symptômes se traduisent par des acouphènes et une perte d’audition. Dans le cas d’une lésion vestibulaire, vous ressentirez des étourdissements, des vertiges et des nausées. Le nerf auditif peut aussi être touché.

Quelles précautions prendre ?

Avant d’entamer un traitement médicamenteux, la vigilance s’impose, surtout si vous avez déjà une atteinte de l’audition (baisse d’audition, acouphènes, vertiges, etc.). Vous devez demander conseil à votre médecin sur les risques d’ototoxicité du traitement qu’il vous prescrit. Pour les médicaments en vente libre, renseignez-vous auprès de votre pharmacien et lisez attentivement la notice. De manière générale, évitez les associations de médicaments et consultez immédiatement dès les premiers signes d’une ototoxicité (acouphènes, baisse de l'audition, vertiges).

Quels médicaments sont ototoxiques ?

Les principales substances actives ototoxiques se trouvent parmi les traitements suivants :

  • antibiotiques,
  • anti-inflammatoires et anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS),
  • spécialités de cancérologie/hématologie,
  • diurétiques,
  • antipaludéens.

Cet article en synthèse

  • Les médicaments ototoxiques altèrent la structure de l’oreille interne.
  • De nombreux traitements courants sont ototoxiques.
  • Ils causent des acouphènes, des étourdissements, des vertiges, des nausées, et peuvent engendrer une perte auditive temporaire ou permanente.

Partagez cet article