D’où vient l’artérite ?

Si vous ressentez au cours de la marche une douleur dans certains muscles de la jambe qui s’apparente à une crampe, vous souffrez peut-être d’une artérite. À l’origine d’importantes complications, cette maladie des membres inférieurs touche les artères. Il est important de surveiller son apparition car dans les cas extrêmes, elle peut aboutir à l’amputation.

En France, près de 3 % de la population présente une artérite des membres inférieurs. Parmi les plus de 70 ans, environ une personne sur 5 est atteinte. Maladie fréquente, l’artérite des membres inférieurs (aussi appelée artériopathie oblitérante des membres inférieurs ou AOMI) correspond à une obstruction partielle ou totale des artères des membres inférieurs. Elle peut affecter une partie ou l’ensemble des membres inférieurs (pieds, jambe et cuisse).

Principale responsable, l’athérosclérose

Dans 90 à 95 % des cas, l’artérite des membres inférieurs est due au dépôt de cholestérol dans les artères. Ces dépôts forment des plaques au niveau de la paroi interne de l’artère, et provoquent une réaction inflammatoire. C’est ce qu’on appelle l’athérosclérose : celle-ci perturbe la circulation sanguine et réduit l’apport d’oxygène aux muscles. À ce stade apparaissent les symptômes de l’artérite. Cette maladie a la particularité de rester longtemps asymptomatique avant de se manifester. C’est ennuyeux car elle est à l'origine de complications sévères (thrombose artérielle lorsque l’artère est complètement obstruée ou AVC si une artère du cerveau est obstruée). En effet, il n’y a pas seulement les artères des membres inférieurs qui peuvent être concernées, mais aussi celles du cœur, du cerveau, des reins et du système digestif.

Les facteurs de risque

Lorsqu’elle est due à l’athérosclérose, l’apparition de l’artérite est favorisée par l’existence d’un certain nombre de facteurs de risques cardiovasculaires, tels le tabac, l’excès de cholestérol, le diabète, l’hypertension artérielle, le surpoids et l’obésité, l’absence d’activité physique et la sédentarité, l’alcool (plus de 3 verres de boissons alcoolisées/jour chez l'homme et 2 chez la femme), l’âge (la probabilité d’accident cardiovasculaire augmente nettement après 50 ans chez l’homme et après 60 ans chez la femme), le sexe masculin, ainsi que l’hérédité (présence d’une maladie cardiovasculaire précoce chez un parent proche). Aussi, vous avez 7 fois plus de risque de développer une artérite des membres inférieurs si vous avez un diabète et 2,5 fois plus de risque si vous présentez une hypertension artérielle.

Quels sont les symptômes ?

Le premier symptôme de l’artérite des membres inférieurs est une douleur dans certains muscles de la jambe au cours de la marche, le plus souvent dans les pentes. Au repos, la douleur s’estompe en quelques minutes et elle réapparaît à la reprise de l’effort. On parle de claudication intermittente. Avec le temps, les symptômes vont aussi apparaître au repos. Généralement, vous ressentez une douleur de type brûlure au niveau du pied après plusieurs minutes voire quelques heures en position allongée. D’autres troubles peuvent apparaître : modification de l’aspect de la peau (plus pâle et sèche), ongles cassants, baisse de la température corporelle, orteils voire pied entier pâle lorsqu’il est surélevé, ou à l’inverse bleu-violet quand vous êtes debout.

 

Une douleur dans la jambe au cours de la marche peut être un symptôme de l'artrite.

Quelle prise en charge est proposée ?

Le plus souvent, l’artérite des membres inférieurs est découverte incidemment, à l’occasion d’une consultation chez votre généraliste, ou bien lors d’une complication (par exemple une thrombose). Son traitement vise à soulager les douleurs, améliorer les capacités de marche, prévenir les complications, freiner l’évolution de la maladie et améliorer la qualité de vie du patient. La prise en charge d’une artérite consiste aussi à supprimer les facteurs de risque (arrêt du tabac, perte de poids, équilibre du diabète, etc.).

Cet article en synthèse

  • Maladie fréquente, l’artérite des membres inférieurs (aussi appelée artériopathie oblitérante des membres inférieurs ou AOMI) correspond à une obstruction partielle ou totale des artères des membres inférieurs.
  • Dans 90 à 95 % des cas, l’artérite des membres inférieurs est due au dépôt de cholestérol dans les artères.
  • Le premier symptôme de l’artérite des membres inférieurs est une douleur dans certains muscles de la jambe au cours de la marche.

Partagez cet article