Quels sont les symptômes de l’hypertension artérielle ?

Près d’un adulte sur trois souffre d’hypertension artérielle, dont la moitié l’ignore. La raison ? Cette maladie “silencieuse” ne s’accompagne pas, en général, de symptômes apparents. 

En France, près de 16 millions de personnes souffrent d’hypertension artérielle. Mais selon une récente étude de Santé Publique France*, une personne hypertendue sur deux ignore sa maladie. L’hypertension artérielle est en effet une maladie « silencieuse » : elle ne présente pas de symptômes apparents. Elle est souvent détectée tardivement, par hasard lors d’une consultation médicale.

Cependant, certains signes non spécifiques peuvent être synonymes d’HTA. Parmi ces principaux signaux d’alerte figurent par exemple :

  • Maux de tête à l’arrière du crâne, en particulier le matin, avec une douleur qui descend le long de la nuque s’estompant après le levé ;
  • Fatigue, insomnie, vertiges, troubles de la concentration, suées ;
  • Troubles de la vue (mouches devant les yeux) ;
  • Palpitations cardiaques, sensation de poitrine oppressée, essoufflement ;
  • Bourdonnements d’oreilles ;
  • Saignements de nez.

Ces troubles ne sont pas forcément synonymes d’HTA. Mais lorsqu’ils sont associés, ils doivent inciter à consulter son médecin traitant ou son pharmacien pour une mesure avec un tensiomètre.

Plusieurs mesures nécessaires

Une simple mesure ne suffit pas à poser un diagnostic d'hypertension. Il faudra le confirmer par de nouvelles mesures, les jours suivants : au repos, lors d’un effort, debout, allongé, etc. Il est conseillé de faire mesurer régulièrement sa tension à partir de 40 ans.

Symptomes HA

En savoir plus sur les chiffres-clés de l’hypertension artérielle

Enjeux sanitaires majeurs

Surnommée “la tueuse silencieuse”, l’HTA représente un important facteur de risque cardiovasculaire. “Elle est dangereuse car elle fatigue le cœur, crée des lésions graves au niveau des artères et provoque des accidents cardio-cérébro-vasculaires aigus ”, estime la Fédération Française de Cardiologie (FFC). L’HTA est à l’origine de 2 AVC sur 3.

Les femmes de plus en plus touchées

Selon Santé Publique France*, 36.5% des hommes adultes sont aujourd’hui hypertendus, contre 25.5% des femmes. Mais les femmes de 40 à 64 ans voient leur niveau de pression artérielle augmenter. En cause ? « Une diminution de l’activité physique et une progression du tabagisme, de la sédentarité et du surpoids, autant de facteurs de risques de l’HTA », liste la Fédération Française de Cardiologie (FFC). La prise d’un contraceptif, la grossesse et la ménopause exposent également à des variations hormonales, facteurs de risque de HTA. Autre constat inquiétant : la proportion de femmes hypertendues détectées et traitées a diminué de manière significative en 10 ans, passant de 86% à 70%.

* L’enquête Esteban a été réalisée entre 2014 et 2016 auprès de 2 169 adultes âgés de 18 à 74 ans, qui se sont vu mesurer au moins deux fois leur pression artérielle.

 

Cet article en synthèse

  • Maladie silencieuse, l’hypertension artérielle ne présente pas de symptômes apparents.
  • 1 personne hypertendue sur 2 ignore sa maladie.
  • Certains signes sont susceptibles d’être associés à l’hypertension artérielle : maux de tête matinaux, fatigue, troubles de la vue, bourdonnements d’oreilles, saignements de nez, etc.

Partagez cet article