Le rôle essentiel de l’éclairage et de la lumière

Prévention des risques de chute et des troubles du sommeil, lutte contre le stress et l’anxiété… L’éclairage et la lumière jouent un rôle essentiel dans le quotidien des personnes âgées.

L’éclairage, un outil de prévention

Les personnes âgées, autonomes ou dépendantes, ont besoin d’un niveau lumineux plus élevé à cause du vieillissement de leur système visuel. Un bon éclairage permet de se repérer, d’effectuer les gestes du quotidien en sécurité, d’éviter les obstacles, de prévenir les risques de chutes et d’accidents.

L’éclairage est aussi source d’autonomie et de lien social en facilitant les loisirs comme la lecture, les jeux, etc. La lumière permet également de créer une ambiance dans une pièce, chaude ou froide, dynamique ou rassurante en fonction des besoins ponctuels ou selon l’heure de la journée.

A la maison, préférez plusieurs sources de lumière (des appliques murales, par exemple) plutôt qu’un seul plafonnier, susceptible de laisser des coins d’obscurité dans la pièce. Des modèles d’interrupteurs peuvent être plus visibles (phosphorescents), plus facile d’utilisation (système d’effleurement), abaissés pour être accessible aux seniors en fauteuil. Objectif ? Sécuriser les déplacements. Dans les escaliers, l’éclairage doit illuminer chacune des marches.

Grâce à des détecteurs de mouvement ou des systèmes domotiques, les lumières s’allument automatiquement au passage de la personne ou au moyen d’une télécommande.

Les bienfaits de la lumière

Moins autonomes, les personnes âgées sortent moins et sont logiquement moins exposées à la lumière naturelle. Sans oublier l’opacification du cristallin de l’œil qui réduit le passage de la lumière. Une trop faible dose de lumière quotidienne peut entraîner un dérèglement du rythme biologique et provoquer des troubles du sommeil ou des états dépressifs.

En Ehpad, l’enjeu est d’optimiser l’apport d’éclairage naturel et de permettre une vue sur l’extérieur à hauteur des yeux.

Il est parfois nécessaire de créer, de façon artificielle, l’apport en lumière. On parle de luminothérapie, ou photothérapie. Le principe ? Des lampes reproduisent de façon artificielle la lumière naturelle du soleil. En arrivant à la rétine, cette lumière blanche inhibe la production de mélatonine (l’hormone du sommeil) au profit de la sérotonine (neurotransmetteur dit du bonheur, qui permet d'être actif, de bonne humeur, etc.).

Des études réalisées dans plusieurs maisons de retraite ont révélé qu’un apport plus important de lumière par un éclairage modifié, plus intense, avait des effets positifs sur le bien-être et le comportement social des résidents. Cela améliore ainsi la communication avec les soignants.

Pour en savoir plus sur les effets positifs de la luminothérapie, lire aussi : Luminothérapie, la lumière comme remède.

Cet article en synthèse

  • L’éclairage et la lumière sont des outils de prévention pour les personnes âgées, autonomes ou dépendantes.
  • Un bon éclairage et un apport suffisant de lumière luttent contre les risques de chutes, le stress, les troubles du sommeil.
  • La luminothérapie, en Ehpad ou à domicile, est une option pour compenser, de façon artificielle, les besoins quotidiens d’apport de lumière.

Partagez cet article