Unités de soins de longue durée (USLD) : leur rôle ? leur coût ?

Une personne âgée très dépendante demande un suivi médical constant. Celui qui est apporté dans les EHPAD peut parfois être insuffisant. Les unités de soins de longue durée (USLD) proposent un hébergement et une prise en charge médicale plus adaptés à cette forte dépendance.

À qui se destinent les USLD ?

Les USLD sont majoritairement rattachées à un établissement hospitalier. La prise en charge médicale accrue qu’elles proposent permet de répondre aux besoins de personnes âgées qui ont perdu toute autonomie et dont l’état de santé exige une aide importante.

Ces personnes sont souvent atteintes de troubles comportementaux sévères, de cancers évolutifs, de pathologies cardiaques ou respiratoires non stabilisées. Les patients atteints de la maladie d’Alzheimer peuvent également être accueillis en USLD.

Les résidents de ces structures sont pour la plupart confinés au lit ou au fauteuil et nécessitent une aide totale pour les gestes de la vie quotidienne (se laver, se lever, s'habiller ou se nourrir). Ils ont aussi besoin de soins techniques continus et d’une surveillance médicale constante. Ils sont hébergés au sein d’unités de 30 à 35 lits dont le fonctionnement s’apparente à celui de l’hôpital (horaires de repas, toilette…).

L’entrée en USLD a souvent lieu à la suite d’une hospitalisation ou d’un séjour en soins de suite et de réadaptation sans possibilité de retour à domicile (en raison d’un état de santé qui ne s’améliore pas). Il est aussi possible qu’une personne âgée en provenance directe de son domicile soit admise en USLD.

L'admission en USLD exige un dossier médical, avec avis du médecin responsable de l'établissement hospitalier et l'accord du médecin conseil de la Caisse Primaire d'Assurance Maladie (CPAM).

Ils sont hébergés au sein d’unités
30 à 35 lits

Quel est le coût des USLD ?

Comme en EHPAD, le tarif de l’accueil dans les USLD se compose :

  • du tarif hébergement (qui correspond aux prestations liées au logement, à la restauration, etc.),
  • du tarif dépendance (qui dépend du GIR du résident et couvre les prestations liées à la prise en charge de la perte d’autonomie),
  • du tarif soins (qui concerne les frais hospitaliers et médicaux ; ces derniers sont pris en charge par l’Assurance maladie).

Cet article en synthèse

  • Les résidents des USLD bénéficient de soins médicaux constants et d’une aide pour les gestes de la vie quotidienne.
  • Les personnes atteintes par la maladie d’Alzheimer peuvent y être accueillies.
  • Le tarif en USLD se compose de la même manière qu’en EHPAD.

Partagez cet article