Comment contrôler son hypertension artérielle ?

C’est la maladie chronique n°1 en France. Environ 12 millions de personnes suivent un traitement contre l’hypertension artérielle. La plupart du temps, les médicaments et une meilleure hygiène de vie permettent de maîtriser la hausse de sa tension. Voici quelques bons réflexes à adopter au quotidien.

1 – Surveillez votre tension à la maison

Face au médecin, votre tension a tendance à augmenter. C’est l’effet « blouse blanche ». Contrôlez régulièrement votre tension à la maison pour fournir des mesures plus précises à votre médecin. Ce dernier pourra ajuster le traitement thérapeutique en conséquence. Appliquez la « règle de 3 » : 3 mesures le matin, 3 mesures le soir, durant 3 jours consécutifs. Petit rappel : si votre tension au repos est supérieure, durablement, à 140/90 mm Hg*, vous êtes hypertendu. Comme un adulte sur trois en France, et un senior sur deux.

2 – Adoptez une alimentation équilibrée

Il est nécessaire de modérer notre consommation d'aliments gras (fromage, charcuterie, viennoiseries, sucreries, boissons sucrées, etc.). L’enjeu ? Limiter la prise de poids. L’obésité abdominale est présente chez plus d’un hypertendu sur deux, en particulier avant l’âge de 50 ans.

Au contraire, privilégiez les fruits (bananes, agrumes, ananas, abricots secs) et légumes (brocolis, épinards, choux, courges, concombre, carottes) riches en potassium. Des études pointent en effet les bénéfices du potassium sur le maintien d’une bonne tension artérielle. Le potassium s’oppose aux effets néfastes du sodium. Mangez également du poisson deux à trois fois par semaine.

3 – Limitez au maximum le sel

Selon la Fédération Française de Cardiologie, chez 40% des hypertendus, la surconsommation de sel favorise l’élévation de la pression artérielle. Les experts estiment que nous consommons chaque jour deux fois trop de sel. Bannissez la salière de la table, au bénéfice des épices. Le sel se cache également dans de nombreux aliments transformés : charcuterie, fromage, pain, conserves, surgelés, biscuits, céréales du petit déjeuner, gâteaux apéritifs, certaines eaux minérales trop salées…

4 – (Re)mettez-vous au sport !

C’est bien connu : le sport, c’est la santé. Alors lancez-vous, au moins 30 minutes par jour, entre trois et cinq jours par semaine. Privilégiez les activités d’endurance : course à pied, natation, vélo, gymnastique, golf… À l’inverse, le tennis, le squash ou l’haltérophilie font monter la tension. Le sport permet de lutter contre la prise de poids, facteur d’hypertension. Il permet aussi d'ouvrir les artères qui apportent plus de sang aux muscles : le cœur travaille plus, les artères s'assouplissent et la pression artérielle baisse !

5 – Dormez suffisamment

Selon le Comité français de lutte contre l'hypertension artérielle, dormir moins de cinq heures par nuit doublerait le risque de développer une hypertension. Le CFLHTA cite notamment le syndrome de l’apnée du sommeil (SAS), dont seraient atteints 30 à 40% des hypertendus.

6 - Limitez votre consommation d’alcool…

Une consommation d’alcool élevée peut augmenter votre tension et empêcher le traitement antihypertenseur d’agir. Caloriques, les boissons alcoolisées augmentent les risques de surpoids.

7 – … et de cigarettes

Une cigarette augmente pendant 20 à 40 minutes la pression artérielle.

Sources : Comité français de lutte contre l'hypertension artérielle Fédération Française de Cardiologie

EN SAVOIR PLUS

Le guide « Hypertension artérielle : premier facteur de risque cardio-vasculaire » de la Fédération Française de Cardiologie.

Cet article en synthèse

  • Le traitement thérapeutique est la première réponse à apporter en cas d’hypertension artérielle.
  • Une meilleure hygiène de vie au quotidien permet également d’agir sur la hausse de la tension.

Partagez cet article