Dans les Ehpad, une (trop) forte consommation énergétique

Particulièrement énergivores, les Ehpad ont d’importants efforts à engager pour faire chuter leur consommation d’énergie. Un enjeu majeur qui passe par des innovations techniques et des bonnes pratiques.

Le chauffage mis en cause

La consommation totale des Ehpad est évaluée à

7 milliards
de kilowattheure (kWh) par an, toutes énergies confondues.

Soit près de 1 % de la consommation nationale.
Le chauffage représente plus de 50 % de la facture énergétique.


 

 

Une chaudière à gaz mal réglée
entraîne une surconsommation de 3 à 4 % à l’année


L’électricité mal notée

 

Les espaces de production des repas pour les résidents, équipés de fours, plaques de cuisson, armoires réfrigérées, chambres froides, hottes d’extraction génèrent des factures d’électricité comprises en moyenne entre

50 000 et 70 000 € HT


Une consommation d’eau qui déborde

*Source : Centre d’information sur l’eau, 2018

Estimation en moyenne, tous postes confondus (cuisine, hygiène, sanitaires, jardins et espaces verts).

Ehpad : 60 et 90m3
par résident et par an

À domicile : 54 m3*
par personne et par an


Réduire la facture, c’est possible !

La transition écologique, en Ehpad comme ailleurs, est l’affaire de tous et de chacun.

Certains établissements ont décidé de prendre le problème à bras le corps et, en France, des Ehpad montrent déjà la voie d’une activité moins énergivore. Quelques exemples.

Sources :
https://www.ehpad-magazine.com
https://www.ehpad-magazine.com/ehpadmagazine-n-51-comprendre-gestion-de-lenergie-ehpad/
https://www.aile.asso.fr/wp-content/uploads/2016/11/fiche_REX_ehpad_parigne35.pdf

Partagez cet article