Décryptage de l’appel à projets « Autonomie : personnes âgées et personnes en situation de handicap »

À l’heure où les plus de 65 ans représentent près de 20% de la population, l’autonomie des personnes âgées constitue un enjeu de société majeur. C’est pourquoi l’Institut de Recherche en Santé Publique (IReSP) a lancé fin février 2020 « Autonomie : personnes âgées et personnes en situation de handicap ». Une initiative soutenue par la Caisse Nationale de Solidarité pour l'Autonomie. Lumière sur ce programme et les missions plus globales de la CNSA en faveur des personnes âgées.

Le but du programme

L’appel à projets vise à structurer une communauté mixte de recherche. Les objectifs ? Mettre en place des passerelles entre les acteurs de la recherche et les parties prenantes, favoriser l’émergence de nouveaux projets de recherche participative en créant des conditions favorables et enfin accélérer la diffusion des connaissances.

Intégrer les parties prenantes

La recherche participative est un processus innovant. Les équipes de recherche ne sont pas seulement constituées de scientifiques experts en matière de perte d’autonomie. Elles intègrent en effet d’autres acteurs proches du terrain : les personnes concernées et leur famille, les aidants, les professionnels, les associations ou encore les collectivités et administrations. C’est tout l’intérêt de cet appel à projets.

Les actions éligibles

Pour bénéficier d’un financement, les projets doivent concerner les personnes âgées dépendantes et les personnes en situation de handicap. Plus précisément, les initiatives doivent traiter des limites fonctionnelles et d’activité sociale de ces deux publics. La CNSA donne quelques exemples : connaissance des droits, participation à la vie sociale, adaptation de l’habitat ou encore soutien aux aidants, professionnels ou non. Les candidats avaient jusqu’au 5 juillet 2020 pour déposer leurs dossiers. Les projets retenus seront connus en décembre.

Les missions de la CNSA

Au-delà de la gestion de cet appel à projets, la CNSA a plusieurs rôles. Mise en place en mai 2005, elle est chargée de :

- contribuer au financement de l’aide à l’autonomie des personnes âgées et handicapées. À ce titre, elle finance entre autres une partie du programme de modernisation des services d’aide à domicile. Elle participe également au financement de l’Allocation Personnalisée Autonomie (APA);

- garantir l’égalité de traitement partout en France, en assurant une répartition équitable des ressources ;

- assurer une mission d’expertise, d’information et d’animation : appui aux services de l’État dans l’identification des priorités et l’adaptation de l’offre, développement d’outils d’évaluation, échange d’informations...

- mener des actions de recherche sur toutes les questions liées à l’accès à l’autonomie.

La CNSA est donc à la fois une « caisse » chargée de répartir les moyens financiers et une « agence » d’appui technique.

 

Cet article en synthèse

  • L’Institut de Recherche en Santé Publique et la Caisse Nationale de Solidarité pour l'Autonomie ont lancé, début 2020, un appel à projets visant à favoriser l’autonomie des personnes âgées et des personnes handicapées.
  • Aménagement de l’habitat, socialisation, soutien aux aidants… Les thématiques éligibles au financement sont nombreuses.
  • La CNSA, partenaire du projet, mène de nombreuses actions en soutien aux personnes âgées et aux personnes handicapées dépendantes.

Partagez cet article