La médiation familiale en Ehpad

Lorsque l’on a un proche en situation de perte d’autonomie vivant dans un établissement, les risques de conflits sont fréquents. Ils peuvent survenir entre la personne aidée et la personne aidante, mais aussi entre aidants, au sein même de la famille. Lorsque la bonne entente est rompue, la médiation peut être un bon moyen pour résoudre les désaccords.

Les situations de tensions ne sont pas anormales

Dès l’entrée en établissement d’un parent en situation de perte d’autonomie, des dissensions peuvent naître au sein de la famille, mais aussi avec la personne concernée. Les sources de conflits qui bouleversent l’équilibre familial peuvent être multiples : la personne âgée ne consent pas à son placement en établissement, un membre de la famille a le sentiment d’être seul à s’en occuper, tous ont des difficultés pour communiquer avec elle, les proches ne sont pas d’accord entre eux sur les décisions à prendre, il existe des différends liés au patrimoine, à l’obligation alimentaire

Construire des solutions ensemble

Pour dépasser ces divisions et permettre aux membres de la famille de prendre les meilleures décisions possibles pour le parent dépendant, dans le respect de ses droits, la médiation familiale peut être utile. Elle permet de renouer le dialogue entre la personne concernée et ses proches. Elle lui donne la possibilité de formuler ses attentes, ses craintes, ses interrogations. Elle accompagne également l’entourage familial pour l’aider à dénouer et solutionner des conflits souvent liés à la culpabilité, à la crainte, au découragement...
La capacité de la famille à dialoguer et à s’entendre est nécessaire pour créer un climat apaisant autour du parent âgé.

Comment fonctionne la médiation familiale

C'est avant tout un processus de construction, ou de reconstruction, du lien familial. Basé sur l’autonomie et la responsabilité des personnes impliquées dans ces situations de rupture, il repose sur la parole et le dialogue. Le médiateur familial est un professionnel qualifié, bénéficiant d’un agrément. Il est doté de compétences en psychologie et en droit. Tiers impartial et neutre, expert du conflit, sans pouvoir de décision, le médiateur familial aide à élaborer des solutions concrètes d'organisation au sein de la famille. Il coordonne des entretiens individuels, puis des entretiens collectifs avec les personnes concernées. Peu à peu, il conduit les membres de la famille à prendre des décisions qui servent l’intérêt de la personne dépendante.

Où trouver un médiateur familial ?

Les services de médiation familiale sont regroupés au sein de structures indépendantes et d’associations conventionnées. Suite à l’initiative de l’Union Nationale des Associations Familiales (UNAF) et de la Caisse Nationale de Solidarité pour l’Autonomie (CNSA), les Ehpad de 14 départements français proposent actuellement une offre de médiation familiale aux proches aidants et aux familles de personnes âgées en perte d’autonomie.
Pour entrer en contact avec un service de médiation familial, vous pouvez également vous adresser à :

  • La Caisse d’Allocation Familiale (CAF) de votre département.
  • L’Association Pour la Médiation Familiale (APMF).
  • La Fédération Nationale de la Médiation Familiale (FENAMEF).

Cet article en synthèse

  • La médiation familiale permet d'apaiser les conflits qui opposent les membres d’une famille entre eux ou avec la personne en état de dépendance.
  • Le médiateur familial, spécialiste en droit et en psychologie, réinstaure le dialogue entre les membres de la famille, afin de trouver des solutions durables.
  • Certains Ehpad proposent un service de médiation. La CAF et d’autres associations peuvent aussi vous aider dans vos recherches.

Partagez cet article