La rétinopathie, à suivre de près

Vous avez une vision floue ou vous voyez comme des taches noires passer devant vos yeux ? Vous voyez double ou vous n’avez plus la même perception des couleurs ? Vous avez peut-être une rétinopathie. Si vous avez plus de 50 ans et que vous êtes diabétique, vous avez encore plus de risque de développer cette pathologie. N’attendez pas pour consulter votre médecin : cette maladie de la rétine, membrane transparente au fond de l’œil qui assure notre vision, peut mener à une cécité partielle ou totale si elle n'est pas repérée à temps.

D’où vient la rétinopathie ?

La rétinopathie a deux grandes origines très différentes.

  • Le diabète : trop important, le taux de glycémie des diabétiques provoque la rupture ou la prolifération des micro-vaisseaux sanguins de l’œil qui vont occulter la vision. C’est la rétinopathie diabétique.
  • L'hypertension artérielle : une pression artérielle élevée endommage les vaisseaux sanguins au fond de l’œil, jusqu'à provoquer des lésions ou des ruptures. On parle alors de rétinopathie hypertensive.

Comment est diagnostiquée la rétinopathie ?

C’est votre ophtalmologue qui établit le diagnostic. Il va notamment observer votre fond de l’œil à l'aide de microscopes médicaux, afin d’y déceler des signes de dilatation des vaisseaux sanguins et de micro-anévrysmes.
Dans le cas d'une rétinopathie hypertensive, le spécialiste utilise l’ophtalmoscope. Cet appareil spécifique permet d'observer directement les veines et artères du fond de l’œil, et d'en constater les dégâts.

Quelles sont les personnes à risque ?

Les adolescents en période de puberté et les femmes enceintes peuvent développer une rétinopathie. Si vous avez plus de 50 ans et que vous êtes diabétique et/ou que vous fumez, vous faites également partie des personnes concernées par cette maladie.
Au-delà, les principaux facteurs de risques sont :

  • un fort taux glycémique (indice du taux de sucres dans le sang),
  • une forte pression artérielle (hypertension),
  • le tabac,
  • l'âge du patient (surtout au delà de 50 ans),
  • dans certains cas, une prédisposition génétique,
  • une opération de la cataracte s’il y a des complications.

Comment se manifeste la rétinopathie ?

Que ce soit pour la rétinopathie diabétique ou la rétinopathie hypertensive, il est possible qu’absolument aucun symptôme n’apparaisse au début de la maladie. Mais à mesure que l’affection évolue :

  • votre vision se réduit : la rétinopathie affecte les vaisseaux sanguins du fond de l’œil, d’où une baisse de l'oxygène et de l'approvisionnement en sang de la rétine. Des zones de cette dernière peuvent alors "s'éteindre", et votre vision se réduit fortement ;
  • des traces apparaissent au fond de l’œil : celles-ci sont principalement dues à des anévrismes, des vaisseaux sanguins ayant rompus. Conséquence : des taches rouges vont apparaître dans les premiers stades de la maladie. Ces taches rouges peuvent aussi être accompagnées de taches jaunes, les exsudats, des lipides qui ont également été détruits. Si vous souffrez d'une rétinopathie hypertensive, le sang peut s'écouler directement dans l’œil et masquer la rétine ;
  • des œdèmes se forment : dans les cas les plus sévères (10 % des personnes diabétiques), un œdème au fond de l’œil peut troubler la vision des personnes atteintes. Il apparaît également chez les patients souffrant d'hypertension

Dans les cas de rétinopathie hypertensive, des maux de tête et une perte de la vision subite, dans un œil ou les deux, peuvent aussi survenir.
Le traitement d’une rétinopathie consiste à prendre en charge les causes sous-jacentes de la maladie. Si vous avez du diabète, l’équilibre du taux de sucre sanguin est décisif pour retarder l’apparition d’une rétinopathie diabétique. Même chose pour la rétinopathie hypertensive : il s’agit de prendre en charge l’équilibre de la pression artérielle pour prévenir la maladie.

La prévention reste donc la clé pour ce trouble : la pratique régulière d’exercices physiques, un régime alimentaire adapté, l’abandon du tabac… diminueront considérablement le risque d’une rétinopathie.

Cet article en synthèse

  • La rétinopathie est une maladie de la rétine qui peut mener à une cécité partielle ou totale.
  • La rétinopathie est diagnostiquée chez votre ophtalmologue qui va notamment observer votre fond de l’œil à l’aide de microscopes médicaux.
  • La rétinopathie a deux grandes origines très différentes : le diabète et l'hypertension artérielle. Ayant plusieurs formes, elle a aussi plusieurs facteurs de risques.

Partagez cet article