Lutte contre l’isolement des personnes âgées, le rapport vient de paraître !

Jérôme Guedj, missionné par le ministre des Solidarités et de la Santé, vient de présenter ses préconisations pour « lutter contre l'isolement des personnes âgées confinées en période épidémique ». Les orientations proposées concernent nos proches en Ehpad, mais aussi les personnes âgées et fragiles à domicile. Elles sont motivées par le contexte du Covid-19, et devront, idéalement, se poursuivre après cette crise sanitaire sans précédent.

Un premier rapport d’étape

Rendu public le 8 avril dernier, le rapport « identifie les leviers qui sont aujourd’hui à la main des pouvoirs publics, des acteurs de terrain et de la société civile pour combattre l’isolement des aînés, pour le temps de crise mais aussi pour la période qui suivra ». Clairement, il s’agit de démêler des situations problématiques révélées par l'isolement et d’y remédier de façon concrète et pérenne. Avec la volonté que « les solutions ne viennent pas d’en haut », une trentaine d’experts et acteurs de terrain ont été sollicités pour mieux comprendre les besoins, les blocages éventuels et, ainsi, mettre en œuvre rapidement les premières solutions opérationnelles.

Un soutien à l’action des intervenants

L’intervention des personnels soignants, d’accompagnement, mais aussi des fonctions support, que ce soit en établissement, comme au domicile, est indispensable au maintien du lien social avec les personnes âgées, fragiles, et isolées.

  • La priorisation du dépistage du virus chez tous les personnels.
  • La facilitation de leur identification, en créant, par exemple, une carte professionnelle qui fluidifie leur activité : autorisation de circulation, retrait des masques, etc.
  • La création d’une « réserve médico-sociale » (en plus de la réserve sanitaire dédiée aux personnels soignants) pour fournir un soutien aux personnels administratifs, logistiques, de cuisine, de maintenance, etc.

Des solutions pour rompre l’isolement

  • Le renforcement du numéro vert national d’écoute de la Croix-Rouge : en partenariat avec la Croix-Rouge Française et avec l’appui d’entreprises et mutuelles qui mobiliseront à titre gracieux des écoutants, la plateforme assurera un soutien psychologique et d’orientation pour les personnes âgées, fragiles et isolées.
  • La multiplication des gestes de solidarité : téléphoner, prendre des nouvelles, proposer de l’aide à ses voisins… la systématisation de ces démarches est essentielle, notamment par les services des communes et les départements :
      • partage d’informations, notamment des fichiers des bénéficiaires de l’APA et de la PCH sur chaque territoire, et coordination accrue entre les collectivités locales, Lien article AIDES – PCH : tout savoir sur les conditions d’attribution
      • développement des moyens humains en favorisant l’engagement des citoyens dans la vie associative, et des 30 000 jeunes en service civique au profit des mairies et des acteurs locaux,
      • signalement et soutien des personnes fragiles isolées grâce à la mobilisation des voisins avec le kit « Voisins solidaires », des facteurs, des gardiens d’immeuble.
  • L’identification et le recensement dans une base de données, via les nouvelles technologies, des acteurs de la Silver économie afin de fournir un soutien aux aidants et professionnels du soin et de l’accompagnement, à domicile et en établissement.
  • Création d’une plateforme hébergée par le site du ministère des Solidarités pour partager et diffuser les bonnes pratiques et les initiatives locales afin de permettre à chacun de s’engager, à titre individuel ou collectif.

D’autres mesures à venir

Dans la foulée de ces premières mesures, Jérôme Guedj a précisé que d’autres, figurant dans ce rapport, allaient être déployées prochainement pour limiter les conséquences du confinement des personnes âgées isolées, et qu’elles seraient étendues aux différentes sources de fragilité, notamment pour les personnes en situation de handicap. Il a indiqué que ces nouvelles solidarités devaient également permettre d’instaurer des pratiques pérennes et préventives pour préparer « l’après-crise ».

Cet article en synthèse

  • Le premier rapport d’étape pour « lutter contre l'isolement des personnes âgées confinées en période épidémique » a été rendu public le 8 avril dernier.
  • Il préconise la mise en œuvre immédiate de moyens humains et techniques qui facilitent et optimisent l’action des intervenants en faveur des personnes âgées isolées en Ehpad et à domicile.

Partagez cet article