Reprendre son souffle à la Maison de répit

Un lieu où la priorité est donnée aux soins, au bien-être, au repos et à la convivialité, tel est l’objectif de la 1ere Maison de répit située à Tassin-la-Demi-Lune, près de Lyon. Depuis le 1er octobre 2018, cet établissement unique accueille les familles éprouvées par la maladie, le handicap ou la dépendance à domicile.

En France, 11 millions d’aidants accompagnent un proche, malade ou handicapé. Au quotidien, ils accomplissent une multiplicité de tâches qui les épuisent psychologiquement et physiquement. Le risque : qu’ils tombent avant la personne qu’ils accompagnent.

11 millions d'aidants en France

Aider les aidants

Afin de leur permettre de souffler, la première Maison de répit a ouvert ses portes à l’automne 2018 à Tassin-la-Demi-Lune, dans la banlieue de Lyon.

Créée par la Fondation France Répit, elle accueille 7 jours sur 7 toute l'année, des enfants et des adultes malades ou en situation de handicap, quelle que soit leur pathologie, ainsi que leurs proches aidants.

Lieu d’accueil sécurisé, la Maison de répit propose des chambres et des studios familiaux, des espaces d'activités et des lieux de vie partagés.

Recharger les batteries

Une équipe médicale permanente (cadres de santé, infirmiers, aides-soignants, …) prend en charge les malades offrant ainsi la possibilité aux aidants de lâcher prise, sans culpabilité : ils savent que leur proche est entre de bonnes mains et en sécurité.

De son côté, le personnel d’accueil (restauration, entretien, activités…) épaulé par une soixantaine de bénévoles, veillent au bien-être des pensionnaires dans une ambiance chaleureuse.

Les salariés ne portent pas de blouse blanche et les aidants peuvent aller et venir, participer à des ateliers et des activités, se détendre et recharger les batteries. “Je me sens comme en vacances(1), témoigne une résidente aidante qui vient de profiter d’une séance de réflexologie plantaire.

Accompagner au-delà du séjour

Si vous êtes aidant et que l’épuisement vous guette, c’est le moment de songer à un séjour à la Maison de répit. Pour être admis avec votre proche dépendant, celui-ci doit avoir moins de 60 ans, être malade ou en situation de handicap, et résider dans la Métropole de Lyon.

Vous pouvez être accueillis jusqu’à 30 jours par an, consécutifs ou fractionnés, et bénéficiez d’un accompagnement à long terme. Car le but est aussi de modifier votre quotidien : de retour au domicile après le séjour, la visite d’une assistante sociale et d’un psychologue permet d’évaluer vos besoins afin d’éviter une nouvelle situation d’épuisement.

Grâce à un agrément de l'Agence régionale de santé, les frais de fonctionnement de la Maison de répit sont pris en charge dans leur quasi totalité. Vous n’aurez que 20 euros par jour à régler, montant que votre mutuelle peut vous rembourser.

Avec ses nombreux effets positifs sur les premiers pensionnaires, la Maison de répit de Tassin-le-Demi-Lune n’a pas vocation à rester unique : d’ici 5 ans, d’autres maison devraient voir le jour, notamment en Île-de-France et à Nice.

(1) France Inter, le zoom de la rédaction, La première maison de répit pour les aidants, 20 décembre 2018 :
https://www.franceinter.fr/emissions/le-zoom-de-la-redaction/le-zoom-de-la-redaction-20-decembre-2018

Cet article en synthèse

  • En France, 11 millions d’aidants accompagnent chaque jour un proche. Une position difficile qui les épuise physiquement et psychologiquement.
  • Pour leur permettre de se reposer et de reprendre des forces, une Maison de répit vient d’ouvrir à Tassin-la-Demi-Lune, près de Lyon.
  • Lieu unique et chaleureux, les aidants et leur proche sont accueillis dans des chambres ou des studios et sont entourés de professionnels qui proposent des soins et des ac

Partagez cet article